Raptors

Pascal Siakam dans le dur depuis la reprise : Spicy P toujours en mode bulle, c’est quand il veut pour lancer sa saison

Pascal Siakam vs Nets 15 décembre 2019

Spicy P n’est plus chez Mickey, mais il galère toujours autant.

Source image : NBA League Pass

S’inclinant à quatre reprises sur leurs cinq premières sorties, les Raptors de… Tampa ont commencé leur campagne 2020-21 du mauvais pied. Un retard à l’allumage lié à l’environnement nouveau dans lequel ils se trouvent ? Peut-être. Mais un retard à l’allumage forcément lié aux difficultés actuelles de Pascal Siakam, qui n’a toujours pas réussi à réenclencher la machine après ses galères chez Mickey.

Pascal Siakam voulait retrouver le plaisir de jouer. Après l’épisode de la bulle, où il avait particulièrement galéré du début à la fin, Spicy P était prêt à revenir au taquet pour prouver que ce n’était qu’un simple accident dû à un contexte COVID très spécial, un simple coup d’arrêt dans sa très belle ascension. MIP en 2019 lors de la campagne victorieuse des Raptors, All-Star et membre de la All-NBA Second Team l’an passé, Siakam était en progression constante et rien ne semblait pouvoir l’arrêter, à tel point que certains pensaient qu’il avait les épaules pour véritablement devenir le nouveau franchise player de Toronto suite au départ de Kawhi Leonard. Son extension de contrat, signée en octobre 2019 et d’une valeur de 130 millions de dollars sur quatre ans, allait dans ce sens mais il faut bien dire qu’aujourd’hui, Pascal est particulièrement dans le dur, comme à Disneyland. Symbole de ses difficultés actuelles et de la frustration qui les accompagne, Siakam a tout récemment été sanctionné par les Raptors, qui n’ont pas trop apprécié sa façon de quitter le terrain prématurément après avoir pris six fautes dans la défaite face aux Sixers. Résultat, il n’a pas participé à la rencontre suivante face aux Knicks, qui reste d’ailleurs la seule victoire des Dinos sur ce début de saison.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Pascal Siakam galère sévère depuis la reprise. Des problèmes de fautes, une incapacité à trouver son rythme offensif, beaucoup de maladresse et de frustration, pas vraiment tranchant en attaque et parfois absent en défense… ça pique pour Spicy, et c’est toute l’équipe de Toronto qui connaît des difficultés, elle qui a notamment perdu Serge Ibaka et Marc Gasol durant l’intersaison. Pour espérer rester dans les hauteurs de l’Est, les Raptors ont besoin que Siakam retrouve son niveau pré-bulle mais aujourd’hui, les doutes sont réels le concernant. Oui, on pourrait se dire que ce n’est qu’un mauvais départ comme ça peut arriver à tout le monde, mais on a forcément en tête ses performances d’Orlando et du coup, on se demande si les équipes adverses n’ont pas réussi à s’adapter pour le limiter durablement après une demi-saison 2019-20 très séduisante. Lors des derniers Playoffs, Pascal a découvert à quel point c’était difficile de prendre le costume de numéro un. En 2019, il avait particulièrement brillé dans un rôle de lieutenant de Kawhi, aidant ainsi Toronto à finir au sommet. Sans Leonard, ce n’était pas du tout la même histoire et les Dinos ont avant tout été guidés par Kyle Lowry ou encore Fred VanVleet.

Quasiment deux semaines après la reprise des hostilités, on peut lire beaucoup de choses sur Pascal Siakam : « il n’a pas les épaules pour être mieux qu’une deuxième ou troisième option », « il est surcoté », « voilà ce qui se passe quand on n’a pas Leonard à ses côtés »… des commentaires que Spicy doit sûrement entendre aussi, d’autant plus qu’ils étaient déjà présents durant l’intersaison après ses perfs médiocres à Orlando. Sachant que Pascalou n’a que 26 ans et qu’il vient seulement de commencer sa cinquième campagne NBA, on va éviter de le mettre dans une case mais il est clair qu’il va devoir lancer sa saison assez rapidement histoire de fermer des bouches. L’ascension sensationnelle du bonhomme ces dernières années a logiquement été accompagnée par de grosses attentes, et aujourd’hui il ne parvient pas à y répondre. Pour l’instant en tout cas, mais ça peut revenir. On sait que c’est un bosseur, on sait que c’est un joueur qui peut impacter les deux côtés du terrain, un joueur qui veut toujours bien faire. On peut compter sur lui pour faire le maximum afin de retrouver cet impact et aider les Raptors à rebondir, eux qui sont clairement une équipe différente quand Spicy P cartonne. Pour cela, il va devoir prendre match après match, se faire confiance, ne pas trop réfléchir, et faire tout ce qu’il peut pour apporter sa contribution malgré son manque de réussite actuel. Allez Pascalou, tu peux le faire.

Clairement, Pascal Siakam est dans le dur depuis le début de saison. Alors qu’il voulait laisser la bulle définitivement derrière lui, les mauvais souvenirs remontent à la surface et Spicy n’a toujours pas réussi à retrouver son rythme. Peut-il redresser la barre rapidement ou est-ce que la tendance actuelle va se confirmer ? Réponse dans les semaines à venir.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top