Blazers

Les Blazers croient en leurs jeunes : options 2021-22 levées pour Anfernee Simons et Nassir Little, la relève est assurée (ou pas)

Anfernee Simons 28 décembre 2020

PS : l’avenir des Blazers c’est plutôt Gary Trent Jr.

Source image : Youtube/Bleacher Report.

Même s’ils ne sont qu’assez peu utilisés pour le moment, les Blazers ont donc décidé de prolonger d’un an Anfernee Simons et Nassir Little. Un signe que l’avenir s’écrit petit à petit au sein de la franchise de l’Oregon, et les deux jeunes membres de l’effectif pourraient bien en faire partie s’ils donnent satisfaction.

Bien que les rotations de Terry Stotts soient déjà bien chargées, accueillant de nombreux joueurs renommés, on connaît l’importance des cols bleus et petits jeunes pour compléter un roster NBA. Des rôles que remplissent depuis plusieurs mois Anfernee Simmons (21 ans) et Nassir Little (20 ans), respectivement draftés en fin de premier tour en 2018 puis 2019. L’arrière et son compagnon plutôt préposé à l’aile viennent de voir les Blazers lever leur option portant sur la saison 2021-22, la dernière de leur contrat rookie. C’est par l’intermédiaire de Neil Olshey, président très doué des opérations basketball de la franchise de l’Oregon, que l’information est sortie ce dimanche. Même si leurs situations différent légèrement, les deux gamins n’ont pour l’instant qu’assez peu été utilisés, barrés par les cadres Damian Lillard, C.J. McCollum, Carmelo Anthony et compagnie. Pour autant, ces prolongations d’un an prouvent la confiance, au moins à moyen terme, que la direction leur voue. Malgré un effectif de qualité encore renforcé au cours de la Free Agency 2020, Portland s’offre le choix de décider l’été prochain du sort de ses deux joueurs. Une attitude qui tranche d’ailleurs avec les choix d’équipes telles que les Kings, ayant récemment laissé partir le pivot Harry Giles libre, ce dernier s’éclatant désormais plus au nord, puisqu’il a rejoint… Portland.

Dans l’ombre du backcourt habituel, Simons a déjà montré qu’il avait beaucoup de talent en magasin et qu’il possédait un profil de meneur/arrière polyvalent capable de shooter du parking. Des éléments rappelant étrangement un certain… Dame D.O.L.L.A., figure iconique de la franchise et futur maire de Portland. L’ancien de l’IMG Academy a d’abord dû passer la majeure partie de son temps en G League après sa draft avant d’être peu à peu intégré au groupe des Blazers. Pour sa première titularisation en NBA le 10 avril 2019, le rookie s’était directement fait un nom en marquant… 37 points (dont 7 bombinettes longue distance) auxquels il ajoutait alors 6 rebonds et 9 passes décisives lors d’un succès 136-131 après prolongation contre les Kings. Cet exploit lui permettra par la suite de voir son temps de jeu augmenter et de devenir l’une des options utilisées par Stotts en complément de l’inévitable duo Lillard-McCollum. Une utilisation passagère avant de viser plus grand ? Le temps nous le dira, tout comme pour le petit Little, beau bébé d’1m96 et plus de 100 kilos, très tanké et utilisé avec parcimonie sur les ailes en 2019-20 lors de sa saison de découverte de la NBA (58 matchs joués pour 3,6 points et 2,3 rebonds en 11 minutes de jeu). Barré par une concurrence accrue cette saison avec le retour de blessure de Rodney Hood et les arrivées de Derrick Jones Jr. et Robert Covington, le jeune homme va devoir en faire plus s’il veut pouvoir fouler les parquets à d’autres moments que lors des garbage times et ne pas finir au chômage bien trop jeune.

S’ils sont pour l’instant encore loin d’être les têtes d’affiche du projet des Blazers – et qu’ils ne le seront peut-être jamais- , Anfernee Simmons et Nassir Little bénéficient donc d’une chance de prouver qu’ils ont un rôle à jouer dans l’Oregon à l’avenir. Pour le reste ? Boulot, boulot, boulot… au boulot.

Source article : Oregonlive.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top