Equipes

La Free Agency 2020 des Kings en 3 questions brûlantes : alors, Bogdan Bogdanovic, Buddy Hield ou les deux ?

kings

Buddy Hield ou Bogdan Bogdanovic ? Prolongation XXL pour le Renard ? Luka Doncic ou Marvin Bagley ?

Source image : NBA League Pass

Comme Kevin Durant, la NBA est sortie de sa zone de confort en décalant l’ensemble de son calendrier pour aller au bout de sa saison coûte que coûte. De retour de la bulle, les franchises sont encore un peu dans le flou concernant la reprise mais une chose est sûre : on ne reverra personne sur les parquets avant la Free Agency 2020 qui s’annonce… particulière en temps de pandémie. Entre la Draft prévue en plein mois de novembre et une baisse possible du salary cap, les GM se préparent à transpirer dans les prochaines semaines. Et ce sera notamment le cas à Sacramento, où un nouveau manager général vient de poser ses valises. 

Bogdan Bogdanovic ou Buddy Hield OU Bogdan Bogdanovic et Buddy Hield ?

L’une des grandes questions de l’intersaison concerne deux joueurs qui ont échangé leurs rôles au cours de la dernière campagne. Évoluant initialement en sortie de banc, Bogdan Bogdanovic a remplacé Buddy Hield au poste d’arrière titulaire, ce qui n’a pas plu à ce dernier. Aujourd’hui, l’avenir de Bogdan et Buddy dans la capitale californienne est incertain. Le premier sera agent libre restrictif dans quelques semaines et n’a pas vraiment montré une volonté folle de rester à Sacramento, tandis que le second a carrément des envies de départ. Les Kings possèdent la main sur les deux dossiers, car ils peuvent s’aligner sur toutes les offres concernant Bogdanovic et Hield va seulement commencer son contrat de quatre ans signé fin 2019. C’est donc au nouveau manager général Monte McNair d’évaluer ses différentes options pour éventuellement faire un choix. D’après les dernières infos, malgré les frustrations de Hield, McNair serait prêt à le garder dans un premier temps pour voir ce que ça donne. Pour Bogdanovic, on savait que Vlade Divac était chaud pour le prolonger, on attend de voir si McNair est dans le même état d’esprit. On a là deux joueurs talentueux mais on se demande s’il y a vraiment une place pour chacun dans l’effectif, sans même parler finances. Car ça aussi c’est un élément à prendre en compte. Hield est sur le point d’entamer un contrat de quatre ans et 94 millions de dollars, Harrison Barnes va peser 60 millions sur les trois saisons à venir, et De’Aaron Fox sera éligible à une très grosse prolongation de contrat dès l’intersaison. À l’intérieur d’un petit marché comme Sacramento et avec un Bogdanovic qui demandera aussi ses billets verts, tout ça dans un climat économique qui s’est refroidi avec le COVID, on se dit que ça risque d’être un peu compliqué.

Extension maximale pour De’Aaron Fox ?

Drafté en 2017 par les Kings à travers le cinquième choix de la Draft, De’Aaron Fox va pouvoir (et vouloir) toucher le pactole dans les prochaines semaines. Et vu les mots de Monte McNair à son arrivée dans la capitale californienne, il y a des chances que la fusée de Sacramento l’obtienne au lieu d’être agent libre restrictif en 2021. Le nouveau manager général de Sactown voit en Fox un élément crucial de son projet et il veut utiliser ses qualités de vitesse et d’explosivité pour construire autour. Malgré quelques bobos (51 matchs joués au total) et une adresse à 3-points en berne (29,2% du parking), le Renard reste sur sa meilleure saison au scoring (21,1 points, avec 6,8 passes et 1,5 interception) et est monté encore plus haut dans la bulle de Disney World, avec 26,2 points et 7,3 caviars de moyenne à plus de 50% au tir (en six matchs). Chacun pourra se faire son avis sur la légitimité de Fox concernant l’obtention d’un contrat max, mais y’a effectivement de quoi être excité pour la suite sachant que le mec n’a que 22 piges. Et puis bon, attirer des pépites à Sacramento, ce n’est pas facile tous les jours. Alors, on sort le maximum de billets verts pour prolonger l’aventure sur le long terme dès maintenant ?

Que faire de ces role players qui seront agents libres ?

Si Bogdan Bogdanovic est le grand nom de la Free Agency 2020 des Kings, il y a d’autres dossiers à ne pas oublier. On pense notamment à Kent Bazemore et Alex Len, deux joueurs arrivés aux alentours de la dernière trade deadline et qui avaient fait du bien au collectif californien, ainsi que Harry Giles III, un autre élément du beau passage des Kings entre fin janvier et début mars. Ces trois-là seront effectivement agents libres non restrictifs durant la prochaine intersaison, en compagnie de Yogi Ferrell et Corey Brewer. Chacun apporte des choses différentes aux Kings : Bazemore est un 3 & D énergique, Len est un pivot de 2m13 qui pèse dans une raquette et qui est même capable de shooter à l’extérieur, tandis que HGIII – 22 ans – possède le talent et le potentiel pour devenir un intérieur vraiment intéressant dans la Grande Ligue. Avec la présence de joueurs comme Richaun Holmes, Nemanja Bjelica et Marvin Bagley III (ou encore Jabari Parker s’il prend sa player option) dans la peinture, les Kings ont déjà du monde et on imagine qu’ils ne vont pas resigner Len ET Giles III. Alors que les Rois auront la mid-level exception et la bi-annual exception pour recruter (s’ils sont au-dessus du cap et sous la luxury tax), on verra quels seront les choix de Monte McNair. En tout cas, il faut savoir que la franchise de Sacramento ne pourra pas offrir plus de 3,9 millions de dollars à HGIII pour la saison prochaine (et elle n’a plus les droits sur lui) car ce bon vieux Vlade Divac avait décidé de décliner l’option (d’un montant similaire) sur la quatrième année de son contrat rookie. La raison ? Giles III serait arrivé hors de forme au training camp. Résultat, y’a moyen que certaines franchises soient intéressées par le jeunot malgré son historique de blessures et Sacramento pourrait donc le perdre. Enfin, concernant Bazemore, il ne recevra nulle part le même salaire que l’an passé, à savoir 19 millions de dollars, et ce sera à lui de voir ce qu’il recherche à ce stade de sa carrière. Il s’est plutôt éclaté à Sacramento, mais des équipes très sérieuses pourraient essayer de le recruter pour apporter un coup de boost à leur rotation sur les ailes.

Qui prolonge ? Qui part ? Qui vient ? L’intersaison pourrait une nouvelle fois être drôle passionnante du côté de Sacramento. Ce qui est bien avec les Kings, c’est qu’on ne s’ennuie pratiquement jamais. La Free Agency 2020 devrait respecter la tradition. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top