One-on-One

Salut Kevin Durant, comment ça va ? Le tendon d’Achille réparé, KD revient pour tout casser

KD veut conquérir la Grosse Pomme !

Source image : @Nets

Étrange pause automno-hivernale oblige, TrashTalk se penche cette année sur… 74 profils individuels. Pourquoi 74 ? Oh, rien à voir avec la Haute-Savoie hein, malgré l’adoration de certains pour la Sainte-Raclette, mais plutôt car ces analyses nous emmèneront tranquillement vers 2021. Car oui, on vous le confirme, cette sordide année 2020 touchera bientôt à sa fin, il était temps. Focus aujourd’hui sur Kevin Durant, qu’on n’a pas vu sur les parquets depuis quasiment un an et demi. 

10 juin 2019. Game 5 des Finales NBA entre les Raptors et les Warriors. Touché au mollet au cours des Playoffs, KD revient après neuf matchs d’absence. Pendant un quart-temps, il fait du sale sur le parquet canadien. Mais au début du second, son tendon d’Achille lâche. C’est terminé. Il s’appuie sur Andre Iguodala et un membre du staff pour rejoindre les vestiaires. Voici la dernière image de Durant dans le contexte d’un match NBA. Une image qu’il aura à cœur de remplacer en 2021. 

Nouveau maillot, nouveau numéro, nouvelle saison. Après de longs mois de rééducation et une année blanche, Kevin Durant va retrouver les parquets avec les Nets et on imagine qu’il aura les crocs. Son aventure à Golden State, où il a décroché deux bagouzes en trois ans avec deux titres de MVP des Finales face aux Cavaliers de LeBron James, a été concluante malgré une dernière saison chaotique, mais il sait qu’il a encore beaucoup de bouches à fermer. Car ils sont nombreux à ne toujours pas avoir digéré son choix de rejoindre les Warriors en 2016. On sait que KD est un peu sensible sur le sujet, à lui de montrer qu’il peut décrocher le Larry O’Brien Trophy ailleurs que dans la Baie. Pour cela, il va devoir retrouver son niveau pré-blessure et avec une rupture du tendon d’Achille, il y a toujours une part d’inquiétude. On en connaît certains qui n’ont jamais réussi à s’en remettre. On a vu des carrières brisées. Même si la situation était complètement différente, on a encore en tête les images de Kobe Bryant, obligé d’affronter une longue rééducation à quasiment 35 balais. À partir de 2014, le Black Mamba n’était plus le même. Un peu plus jeune (KD vient d’avoir 32 ans), Durant va plutôt essayer de suivre le chemin de Dominique Wilkins, l’une des rares success stories, lui qui était revenu en trombe pour sortir quelques grosses saisons individuelles après sa blessure. Comme dirait Paga, c’est ce qu’on lui souhaite, et c’est évidemment aussi ce que l’on souhaite en tant que drogué de la balle orange. Si le personnage ne plaît pas à tout le monde, le joueur est tout simplement immense quand il évolue à son top niveau. Ses performances lors des campagnes victorieuses de Golden State sont intouchables et ses Playoffs 2019 – bien que gâchés par de gros bobos – restent dans la mémoire tellement il était sur une autre planète. « I’m Kevin Durant, you know who I am, y’all know who I am ».

Kevin Durant voudra donc rappeler à tout le monde quel joueur il est après une longue saison sur la touche, au cas où certains l’auraient oublié. Et avec lui, c’est toute l’équipe de Brooklyn qui voudra se faire une place dans les hauteurs de la Conférence Est. KD formera avec son grand copain Kyrie Irving l’un des duos les plus attendus de la NBA et sûrement l’un des plus redoutables. Ils seront accompagnés par des mecs qui savent jouer à la baballe, comme Caris LeVert et Spencer Dinwiddie. Tout cela sous les ordres du nouveau coach et ancien MVP Steve Nash. Le Canadien connaît bien Kevin Durant, les deux ayant passé un peu de temps ensemble du côté de Golden State, où les concours de shoots étaient probablement à un niveau all-time. Nash l’a dit, il prévoit d’utiliser Kevin partout sur le terrain histoire de trouver le meilleur équilibre collectif avec les autres talents du roster. Comme quoi, ça sert d’avoir un mec de 2m10 qui sait tirer comme un sniper, dribbler comme un arrière et même protéger le cercle comme un intérieur. Bref, il y a du matos à Brooklyn, qui pourrait bien être the place to be l’année prochaine, même s’il faudra probablement un peu de temps jusqu’à ce que la machine Nets tourne à plein régime.

  • Jauge de hype à son arrivée dans la Ligue : 90%
  • Jauge de hype actuelle : 95%
  • Jauge entrée au Hall of Fame : 100%
  • Celui qu’il aimerait devenir : Dominique Wilkins pour son retour tonitruant après une rupture du tendon d’Achille
  • Celui qu’il espère ne pas devenir : Kobe Bryant après sa rupture du tendon d’Achille

Préparez-vous, car Kevin Durant va revenir avec le couteau entre les dents au sein de sa nouvelle équipe de Brooklyn. Une année sans basket, c’est très long, alors on peut s’attendre à un retour tonitruant, à condition évidemment que son tendon d’Achille tienne bien le coup. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top