Nets

Kevin Durant pense qu’il n’a pas choisi la voie de la facilité pour gagner : rejoindre une équipe à 73 victoires, sacré challenge

Kevin Durant 5 novembre 2019

« Je mérite mes bagues ».

Source image : NBA League Pass

Parce que nous étions focalisés sur les Finales NBA, notre débat préféré dans la Grande Ligue est passé un peu aux oubliettes ces derniers temps. Vous savez, celui qu’on remet chaque année sur le tapis : que penser du choix de Kevin Durant, en 2016 ? Pour notre plus grand plaisir, KD s’est de nouveau exprimé à ce sujet. 

Dans le désormais célèbre podcast de J.J. Redick, « The Old Man and the Three », Kevin Durant a été questionné sur ce qui sera sans doute le sujet le plus évoqué dans sa carrière de joueur : son départ pour Golden State, ce fameux 4 juillet 2016. Comme le relate Michael Kaskey-Blomain de CBS Sports, le numéro 7 des Nets a souhaité répondre une nouvelle fois à ses détracteurs, qui lui attribueront à vie l’étiquette de ring chaser, et qui pensent qu’il a pris la voie facile. Pour ceux qui ont vécu dans une grotte pendant les quatre dernières années, on le rappelle : KD a rejoint Golden State, qui sortait alors d’une Finale NBA perdue après une saison historique à 73 victoires, et qui possédait trois All-Stars dans son effectif ainsi que le double MVP en titre, Stephen Curry. Avec Durantula, la franchise d’Oakland est allée chercher deux nouveaux titres de champion NBA, en 2017 et 2018. Mais pour Durant, comme il l’a souvent répété, on ne peut pas lui reprocher d’avoir choisi la facilité, parce qu’il a tout donné pour les Warriors durant les trois saisons où il était dans la Baie :

« Non, je n’ai pas pris la voie facile pour gagner des titres. Qu’est-ce que cela signifie ? Je n’ai simplement jamais compris ce que cela signifiait, parce que je venais travailler dur tous les jours, je faisais tout à 100%. Donc je ne comprends tout simplement pas cela. Et j’ai joué à un très haut niveau en Finale dans tous les plus grands moments. Je pourrais comprendre si je n’avais pas bien joué du tout. Mais j’ai joué à mon meilleur niveau dans les deux finales pour cette équipe. […] Alors oui, bien sûr, je mérite ces titres. »

Deux bagues et deux titres de MVP des Finales avec les Warriors plus tard, KD ne comprend donc pas qu’on lui reproche son choix, dans la mesure où, une fois sur place, il a totalement assumé son rôle et ne s’est jamais défilé. Leader offensif de son équipe, alors que Steph et Klay Thompson lui laissaient prendre cette place, il a su montrer dans les matchs à enjeu qu’il était l’arme offensive ultime, et qu’il n’y avait aucune chance qu’il laisse ce titre de champion NBA dont il rêvait à OKC lui échapper. Même si le monde est contre lui, il continuera donc à penser qu’il a mérité ses titres. On ne peut bien évidemment pas enlever tout son talent à Kevin, qui est de loin l’un des meilleurs attaquants de l’histoire de ce sport, mais ce 4 juillet 2016 restera en travers de la gorge de beaucoup de fans de basket. Et ses bagues obtenues dans une franchise déjà championne avant qu’il n’arrive ne seront jamais totalement légitimes pour certains. Aujourd’hui, KD a l’occasion de remonter dans l’estime des gens en tentant d’aller chercher ce titre en véritable patron d’une équipe, du côté de Brooklyn. S’il y parvient, beaucoup de vestes sont probablement prêtes à se retourner comme par magie.

Kevin Durant a pris à nouveau la parole pour répondre aux détracteurs qui, quatre ans après, ne digèrent toujours pas son choix de rejoindre les Warriors. Quoi qu’il en soit, on a hâte de voir le numéro 7 revenir sur les terrains, parce qu’un an sans lui en NBA, qu’on se le dise, ça fait long. 

Source texte : The Old Man and the Three / CBS Sports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top