Playoffs NBA

Preview Heat – Lakers, Game 6 : Miami a attrapé le pompon et gagne un nouveau tour de manège

Bague pour les Lakers ou Game 7, qu’est-ce que votre intuition vous dit ?

Source image : montage via YouTube

En s’imposant au bout du suspense dans la cinquième manche, le Heat nous a donné un peu de rab dans cette saison vraiment pas comme les autres. La mission sera identique cette nuit, pour nous offrir le plus beau des cadeaux mardi prochain : un Game 7 avec le trophée Larry O’Brien promis au vainqueur. Mais pour cela, il faudra d’abord passer par un nouvel exploit à 1h30 du matin, alors que les t-shirts « Lakers Champions 2020 » ont dormi dans des cartons proches du vestiaire de Los Angeles.

Normalement, pas besoin de se forcer pour mettre un réveil avec un tel événement. Ceux qui se sont levés au milieu de la nuit de vendredi à samedi ne l’ont pas regretté avec un scénario incroyable et un duel de rêve entre Jimmy Butler et LeBron James. Le premier qui fait une performance d’humain a perdu ! Ce soir, ça sera le même motto, surtout du côté de la Floride où Erik Spoelstra a resserré sa rotation à sept joueurs pour tenter d’amorcer un comeback impossible dans ces Finales NBA. From 1-3 to 4-3, pour l’instant on appelle ça une LeBrontada mais les Lakers devront quand même se méfier. Ce ne serait pas la première fois dans ces Playoffs et en plus, la Jimmontada sonne plutôt bien. Le Majordome sera évidemment attendu au taquet, lui qui n’a pris que 49 secondes de repos lors du Game 5. La jauge d’énergie dans les chaussettes mais une volonté de fer avec l’absence toujours aussi probable de Goran Dragic qui n’a plus joué depuis le premier match de la série. Jimmy Buckets pourra aussi compter sur ses snipers en pleine puberté, Duncan Robinson sortant d’une démonstration d’adresse alors que Tyler Herro a une série à poursuivre et que Kendrick Nunn prend de plus en plus de poids dans ces Finales. Enfin, Jae Crowder et Andre Iguodala mettront les mains dans la bout pour assurer le sale boulot tandis qu’on attend toujours Bam Adebayo de retour à son meilleur niveau pour offrir une vraie résistance à Anthony Davis et assumer son statut de All-Star sur la plus grande scène mondiale. Derrière ces sept là, ce sera vraiment du bonus pour le Heat qui ne tient plus qu’au mental face à l’effectif plus complet des Purple and Gold.

Les Lakers, parlons-en. Le King avait l’occasion de finir le boulot dans un dernier face-à-face avec Jimmy mais il a préféré servir Danny Green pour gérer la dernière possession. On connaît le résultat et on peut être sûr qu’il ne fera pas deux fois la même erreur et préfèrera apposer lui-même le tampon sur son quatrième titre de champion. Malgré une petite frayeur au talon droit, AD sera bel et bien présent et plus remonté que jamais pour décrocher sa première bague personnelle. Même si le MVP des Finales semble déjà promis à Bron en cas de victoire des Lakers, il aura à coeur de finir la série comme il l’avait commencée : avec un gros carton et une impression de puissance. La fraicheur physique est dans le camp californien, mais attention à ne pas gaspiller les balles de match comme les Warriors en 2016. Sans avantage du terrain dans la bulle, la confiance pourrait changer de camp en cas d’égalisation la nuit prochaine et Hollywoodiens ont tout intérêt à l’emporter aujourd’hui pour ne pas faire des cauchemars pendant deux nuits en repensant à leurs opportunités manquées.

Si un tel scénario ne vous intrigue pas, peut-être qu’il faut vous poser des questions et entamer une reconversion de fan dans le cricket. Pour les autres qui ne pensent qu’au nouveau clash des titans entre Jimmy et LeBron un peu de patience, le nouveau spectacle commence dans quelques heures.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top