Lakers

Officiel, les Lakers de retour en Finale de Conférence, dix ans après : la dernière fois ça avait plutôt bien fini, en tout cas on leur souhaite

Palma show 13 septembre 2020

Mi corazon te gusta.

Source image : Youtube

En battant les Rockets cette nuit pour la quatrième fois en cinq matchs, les Lakers sont donc de retour au sommet de l’Ouest pour la première fois depuis plus de dix ans. Pour le récap du match c’est ici, pour les notes c’est , le point TTFL juste ici et le Top 5 juste , et maintenant qu’on a fait une belle auto-promo on peut passer à la suite.

Kobe Bryant, Pau Gasol, Lamar Odom, Metta World Peace, Andrew Bynum, Derek Fisher, Shannon Brown, Jordan Farmar, Adam Morrison, Josh Powell, D.J. Mbenga, Sasha Vujacic, Luke Walton. Voici donc les treize derniers Lakers à avoir pris part à une Finale de Conférence. C’était en 2010, c’était face aux Suns, et cette saison s’était alors terminée de la meilleure des manières avec une bague décrochée à l’issue d’un Game 7 irrespirable face à Boston. Dix ans plus tard ? De l’eau a coulé sous les ponts. Deux demi-finales de conf mais surtout l’échec du « projet » Steve Nash/Dwight Howard, un sweep face aux Spurs en 2013 et donc… six années d’abstinence au printemps, six années durant lesquelles le Farewell Tour de Kobe Bryant ne rimera pas avec le mot victoire. Six ans sans Playoffs, une éternité pour les fans de la deuxième franchise la plus titrée de l’histoire, et les sourires qui revenaient à l’été 2018 lorsqu’un certain LeBron James décidait de bring his talents to Hollywood. Objectif assumé : faire revenir la franchise californienne sur le devant de la scène, très vite, et offrir à LeBron une sortie digne de son immense carrière en cours.

Et il aura finalement fallu quelques mois supplémentaires pour arriver aux fins mentionnées ci-dessus. La faute à une saison 2018/19 claquée au sol tout d’abord, avec un LBJ blessé et mal accompagné. Aux grands maux les grands remèdes les Lakers font alors venir Anthony Davis, plutôt une bonne pioche selon les spécialistes, et cette fois-ci rien n’arrêtera la furia purple and gold. Deuxième plus grosse régulière en vingt ans, LeBron James s’est transformé en une espèce de mélange entre John Stockton et Karl Malone, et à cette régulière s’enchaîne… la crise du COVID tout d’abord, puis le retour dans la bulle et le retour de la gagne, malgré une fin de régulière jouée à reculons. Blazers in five, Rockets in five, les deux plus gros snipers de la Ligie sont éteints et mis au devant de leurs difficultés à s’entourer, et tranquillement les hommes de Frank Vogel filent donc vers les Finales de Conf, qui devraient selon toute vraisemblance les voir affronter leurs voisins des Clippers pour une confrontation tout à fait inédite puisque ces mêmes Clippers n’ont à ce jour… jamais disputé la moindre Finale de Conférence du fait de leur statut de losers historiques.

Dix ans de disette et donc ce retour aux affaires, enfin, pour une série qui s’annonce incroyable si elle a effectivement lieu face à Kawhi Leonard et ses sauces. Pour l’heure on partira déjà sur des félicitations du jury, parce que mine de rien c’est plutôt agréable de revoir une franchise aussi mythique au sommet de sa Conférence. Poke les Knicks, on n’attend plus que vous.

1 Comment

1 Comment

  1. Etienne Gilbert

    13 septembre 2020 à 11 h 57 min at 11 h 57 min

    Toutes mes compliments vont vers LBJ qui a sû menner son equipe en final comme habitude, d’hailleur c’est son travail à lui d’emmener tous ceux qui trainent au sommet. A titre d’exemple : cleavelande en suite Lakers.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top