News NBA

Les coachs auront le droit d’inviter leurs proches dans la bulle en Finales de Conférence : la NBA a écouté ses entraîneurs

mike malone 09.09.2020

Le coup de gueule de Mike Malone a été entendu.

Source image : Youtube

C’était un des sujets de discussion au sein de la bulle ces derniers jours, pourquoi les coachs ne pouvaient-ils pas faire venir d’invités à Orlando ? La question était légitime et la NBA a répondu, les entraîneurs pourront inviter leurs proches à partir des Finales de Conférence, victoire !

Mike Malone peut être rassuré, qu’il gagne ou qu’il perde contre les Clippers, il retrouvera sa famille dans tous les cas après les demi-finales de Conférence. Le head coach des Nuggets avait ouvertement invectivé la NBA sur le sujet, il a été entendu. Jusqu’ici, seuls les joueurs et les arbitres avaient le droit d’avoir des invités dans la bulle, l’erreur s’apprête à être corrigée. En effet, les coachs mais aussi les autres membres du staff ainsi que du front office devront se mettre d’accord pour faire venir jusqu’à dix visiteurs par franchise maximum dans la bulle. Deux mois sans famille, ça commençait à faire long pour beaucoup de monde à Disney World. Selon Adrian Wojnarowski d’ESPN, cela faisait d’ailleurs quelques semaines que des discussions entre la NBCA (l’association des coachs) présidée par Rick Carlisle et la NBA avaient lieu pour régler ce problème. Il aura quand même fallu un gros coup de gueule de l’ami Mike Malone pour accélérer le processus mais, au moins, la question est réglée.

Toujours d’après le Woj, les conditions d’arrivée des invités seront aussi strictes que pour les joueurs et les arbitres. Chaque membre du coaching staff et du front office pourra faire venir uniquement des amis proches (de longue date) ou des membres de sa famille. Pour faire simple, on a le droit d’inviter Gégé le pilier de bar avec qui on enchaîne les calvas depuis une bonne dizaine d’années, mais pas la copine rencontrée sur Tinder il y a deux semaines. On ne vise personne… n’est-ce pas Lou Williams ? Mais ce n’est pas tout, les invités devront voyager de manière à prendre le moins de risques sanitaires possibles et devront respecter une quarantaine avec des tests fréquents. En tout, il devront donc passer sept jours confinés avant de pouvoir se retrouver en famille et se reconnecter avec un cadre de vie « normal ». Car après deux mois d’isolement, certains joueurs ont déjà témoigné sur ce défi mental imposé par la bulle (Paul George et Jaylen Brown, entre autres) et il n’y a pas de raison que ça ne touche pas aussi le coaching staff ou le front office. La NBA a tenté une expérience inédite et pas forcément facile pour ceux qui la font vivre, il était donc important que tout le monde puisse retrouver cette forme de confort.

La voix des coachs a été entendue et la NBA leur a accordé le droit à dix invités supplémentaires par équipe dans la bulle. Cette décision arrive tardivement mais comme on dit, mieux vaut tard que jamais. 

Source texte : Adrian Wojnarowski, ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top