News NBA

Mike Malone a un gros message pour la NBA : « C’est une honte que les coachs ne puissent pas amener des membres de leur famille »

Il est à cran le Mike…

Source image : YouTube

Mike Malone n’est pas content, mais alors pas du tout. Et cette fois-ci, ce n’est pas la défense des Nuggets qui le frustre, mais bien le protocole de la NBA concernant l’arrivée des familles dans la bulle. Oui c’est une bonne chose pour les joueurs, mais pourquoi les coachs n’ont-ils pas le droit d’amener des proches à Disney ? 

L’image était mignonne comme tout. Fred VanVleet, le joueur des Raptors, qui retrouve ses enfants dans les couloirs de son hôtel, pour une grosse dose de câlins après des semaines et des semaines de séparation. Avec la fin du premier tour des Playoffs et le départ de nombreuses équipes, les joueurs toujours en course ont pu retrouver certains membres de leur famille, autorisés à intégrer la bulle de Mickey à partir des demi-finales de conférence. Un soulagement pour eux, car ce n’est clairement pas évident d’être loin de ses proches pendant si longtemps dans un environnement isolé du monde extérieur. Disney World, c’est sympa comme endroit et en plus ça permet de jouer au basket dans un univers sécurisé par rapport au COVID-19, mais ça n’empêche pas la solitude voire même l’anxiété d’y pénétrer, bien au contraire. Une bonne chose donc pour les joueurs, et les arbitres pourront eux aussi bientôt retrouver certains membres de leur famille, avec une personne autorisée par arbitre à partir des finales de conférence. Mais qu’en est-il des coachs ? Eh bien les entraîneurs sont toujours livrés à eux-mêmes, ce qui ne plaît pas du tout à un certain Mike Malone. Le boss des Nuggets, actuellement opposés aux Clippers dans leur série de Playoffs, s’est effectivement lâché sur le protocole de la NBA, qui n’autorise pas les hommes du banc à amener des proches sur le campus d’Orlando (via ESPN).

« C’est le 60è jour. La raison pour laquelle j’aborde ce sujet, c’est parce que les joueurs sont désormais accompagnés de leurs familles. Ils le méritent, c’est la bonne chose à faire. Les arbitres ont le droit d’amener une personne, ce qui est une bonne chose pour eux. Mais les coachs, les coachs n’ont pas le droit d’amener qui que ce soit. Je le dis à la NBA, c’est une honte. C’est de la folie. Ma famille me manque. Je parle pour moi, mes coachs et probablement tous les coachs qui sont ici. C’est tout simplement criminel. »

On peut comprendre le pétage de câble de Mike Malone. Les coachs, comme les joueurs, sont des humains et possèdent évidemment ce même besoin de retrouver leur famille. On a envie de dire, pourquoi les joueurs et pas les entraîneurs ? Mais on sait aussi que la NBA tente de garder un équilibre entre le « bien-être » de ses participants et les risques liés à la pandémie du coronavirus. Car plus le nombre de personnes autorisées à intégrer la bulle est élevé, plus la gestion est compliquée. Il y a pas mal de coachs sur place et si chaque entraîneur peut faire venir des membres de sa famille, ça sera un défi supplémentaire. La Ligue se retrouve donc dans une situation pas évidente du tout, mais ce genre de déclaration pourrait quand même faire bouger les choses, car on voit vraiment un Mike Malone à cran. Les coachs méritent autant de considération que les joueurs, même s’ils ne représentent pas les têtes d’affiche de la NBA. Et si l’on en croit ESPN, l’union des entraîneurs est actuellement en négociation avec la Ligue pour permettre aux coachs de retrouver des proches dans la bulle, potentiellement à partir des finales de conférence, comme les arbitres.

Mike Malone vient de dire tout haut ce que beaucoup de coachs pensent probablement tout bas. On verra si la NBA adaptera son protocole pour permettre aux entraîneurs de retrouver certains membres de leur famille à partir du tour suivant.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top