Jazz

Donovan Mitchell a l’air confiant pour l’avenir du Jazz et il compte bien en faire partie : champagne dans l’Utah

Donovan Mitchell 24 août 2020

C’est plus facile de retourner au taf avec un contrat max.

Source image : NBA League Pass

Déçu du résultat mais fier de son équipe, Donovan Mitchell veut continuer de progresser avec le Jazz pour éviter de refaire les mêmes erreurs à l’avenir. Le genre de déclaration qui devrait réjouir les fans de l’Utah quelques jours après les rumeurs autour de son extension max.

La saison du Jazz n’aura pas été de tout repos. Entre l’intégration compliquée de Mike Conley, l’épisode COVID-19, les tensions entre Rudy Gobert et Donovan Mitchell et la défaite épique au premier tour contre Denver, les joueurs, le staff et les supporters ont bien mérité un peu de repos. Il faut dire que l’équipe de Salt Lake City n’a pas abordé ces Playoffs dans les meilleures conditions : une équipe sous tension, sans son sniper de luxe, des premiers pas peu convaincants dans la bulle et un Mike Conley absent pour le début du premier tour. On commençait à se dire que la seule issue serait un coup de balais avant un éventuel grand ménage dans le roster. Mais Utah a livré un beau combat, porté par son leader Donovan Mitchell. 36,3 points à 52,9% aux tirs, 51,6% à 3-points, 5 rebonds et 4,9 passes décisives. Des chiffres qui font mal à la tête et qui lui ont sans doute valu quelques tests anti-dopage en plus des cotons-tiges quotidiens dans le nez. Utah a même eu plusieurs balles de match, sans jamais les concrétiser, la faute en partie à un banc un peu vide en raison de l’intégration de Joe Ingles dans le cinq majeur pour y remplacer Bojan Bogdanovic. Interrogé par The Athletic, Donovan Mitchell reste fier de la performance de son équipe, mais a déjà la tête à la saison prochaine. Pas de doute pour l’arrière, Utah ne doit pas faire de la figuration en Playoffs : fini les éliminations aux premiers tours.

« Nous sommes passés d’une équipe irrécupérable à ça, et je pense que personne ne s’y attendait à part nous. Je suis content de la manière dont nous avons joué, mais évidemment pas du résultat. […] Tout le monde était mobilisé, des rookies jusqu’aux coachs, mais on doit faire mieux. Avec le retour de Bojan, ça nous fait une arme en plus. Ça n’arrivera plus. »

Avec la brouille entre les deux All-Stars de l’équipe et le scénario tragique de ces Playoffs, on commençait à s’inquiéter pour le futur dans l’Utah. Mais entre ces déclarations et les rumeurs autour de la prolongation de Donovan Mitchell, le ciel s’est éclairci au pays des mormons. Attendu au tournant avec les arrivées de Mike Conley et Bogdan Bogdanovic l’été dernier puis Jordan Clarkson en cours de saison, Utah a souffert de cette saison inédite, mais a sans doute aussi beaucoup appris. La situation entre Gobert et Mitchell semble s’être apaisée, les expériences Bogdanovic et Clarkson se sont révélés positives et même Mike Conley, critiqué en saison régulière s’est montré à son avantage dans la bulle. Utah tient donc une jolie base pour repartir au charbon la saison prochaine derrière son leader Donovan Mitchell, qui vient sans doute de passer un cap dans la bulle. Après l’euphorie d’une série palpitante et les rumeurs qui ont découlé de son dénouement, le Jazz respire un peu plus la sérénité au moment de lancer son off-season.

Spida a l’air déjà prêt pour repartir à la guerre avec le Jazz. Quelques dossiers à gérer cet été tout de même pour rester en haut d’une Conférence Ouest qui sera encore bien dense la saison prochaine.

Source texte : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top