Nuggets

Jamal Murray est passé dans une nouvelle dimension : 92 points en deux matchs de Playoffs, ça commence à causer

Jamal Murray

« Il est en train de devenir une superstar. » C’est signé Mike Malone.

Source image : NBA League Pass

Dos au mur face au Jazz, les Nuggets semblaient sur la voie de l’élimination la nuit dernière dans le Game 5 de la série. Mais Jamal Murray, complètement possédé en deuxième mi-temps, a sauvé la baraque après avoir déjà sorti le très grand jeu dans la défaite du quatrième match. Difficile de trouver les mots pour décrire le bonhomme, alors son coach s’en est chargé. 

Mike Malone était probablement très inquiet, et frustré de voir son équipe se faire dominer une nouvelle fois par le Jazz mardi, alors que Denver avait absolument besoin d’un succès pour rester en vie à Orlando. En début de deuxième mi-temps, les Nuggets étaient menés de 15 points et ça sentait clairement le roussi pour le troisième de l’Ouest, dominé dans la série à cause notamment d’une défense aux abois face à Donovan Mitchell et sa bande. Mais Jamal Murray a dit non. Auteur de 50 pions dans la défaite du Game 4, le meneur ne voulait pas revivre la même sensation qu’il y a deux jours et a ainsi pris feu pour guider les siens vers une victoire cruciale. 42 points au total, dont 33 en deuxième mi-temps, avec des actions venues de Pluton et un money time de patron, c’était clairement le Jamal Murray show. Interrogé sur l’énorme performance de son poulain, Mike Malone n’a pas hésité à employer les gros termes pour le qualifier.

« Ce jeune homme est en train de grandir et de devenir une superstar sur la plus grande des scènes. Je ne pourrais être plus fier » a déclaré le coach des Nuggets via ESPN. « Il n’a pas peur des grands moments. Certains fuient les grands moments, lui les recherche. Sa façon de jouer, les points, mais aussi son attitude, sa confiance. C’est contagieux pour tous nos autres joueurs. »

Au total, ça fait donc 92 points en deux matchs de Playoffs, record de franchise (désolé Melo), avec 19 rebonds, 15 passes décisives et surtout aucune balle perdue. Des chiffres juste incroyables qui montrent à quel point l’ami Jamal est dans une autre dimension actuellement. On le sait, c’est en postseason que s’écrivent les légendes et qu’on se fait une réputation, bonne ou mauvaise. Notamment dans le money time. Avec également son énorme finish lors de la victoire des Nuggets au Game 1, Murray est en train de collectionner les grands moments, le tout à seulement 23 ans. Alors, déjà superstar ? Il a le contrat pour, mais on va encore patienter un peu avant de véritablement le mettre dans cette catégorie. Car malgré tout, il ne faut pas oublier que ses Nuggets sont toujours menés dans la série face au Jazz et qu’une élimination au premier tour des Playoffs ferait quand même bien tache pour une équipe ambitieuse comme Denver. Il ne faut pas oublier non plus que Jamal s’est montré très discret lors du Game 2 et 3, deux défaites très crades pour les hommes de Mike Malone avec seulement 13 points de moyenne pour Murray à 11/29 au tir dont 3/10 de loin. Donc oui, le meneur à 170 millions de dollars a aussi connu des moments faibles dans ces Playoffs, ce qui n’est pas anormal pour un jeune joueur comme lui, mais c’est pour cela qu’il faut rester prudent avant de le mettre dans l’élite individuelle de la NBA. Dans le Game 6, et potentiellement le Game 7, il n’aura pas le droit d’évoluer dans l’ombre car sinon, les Nuggets rentreront à la maison.

Jamal Murray est sur un nuage en ce moment et grâce à lui, Denver a un match au programme jeudi. Un match qu’il faudra également remporter sous peine de devoir quitter la bulle de Mickey. Et pour cela, Murray devra une nouvelle fois enfiler le costume de « superstar ».

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top