Nuggets

Jamal Murray termine le Jazz dans un Game 1 épique : merci la NBA, les Playoffs ne pouvaient pas mieux commencer

On attendait tous avec impatience le grand début des Playoffs NBA ce lundi soir. Et oh boy, on peut dire qu’on a été servis. Dans un match monumental entre les Nuggets et le Jazz, marqué surtout par la performance all-time de Donovan Mitchell (57 points), Denver a fini par prendre le dessus en prolongation grâce notamment à un Jamal Murray possédé en fin de match. 135-125, 1-0 Nuggets.

Pour certains, cette série entre les Nuggets et le Jazz semblait la moins excitante à l’Ouest. Après le Game 1, il y a des chances que leur avis soit différent. Car les deux équipes ont proposé un combat exceptionnel pour parfaitement lancer les Playoffs. Un combat de 53 minutes, qui s’est donc terminé une nouvelle fois en prolongation, comme il y a une dizaine de jours lors de leur confrontation en saison régulière. Et encore une fois, c’est l’équipe de Denver qui est repartie avec la win, faisant la différence 20-10 dans la période supplémentaire. 20 points, dont la moitié de la part de Jamal Murray, en feu dans les ultimes instants de la partie après avoir déjà enfilé le bleu de chauffe à la fin du quatrième quart-temps. Alors que Donovan Mitchell était sur une autre planète en face, Murray a également marqué 10 des 12 derniers points de Denver dans les trois dernières minutes du temps réglementaire, nous offrant ainsi un duel de fous furieux. Il fallait bien ça pour résister au festival du Spida qui semblait bien parti pour porter Utah vers une victoire dans ce Game 1 malgré l’absence de Bojan Bogdanovic évidemment, mais aussi celle de Mike Conley (remplacé par le… rookie Juwan Morgan dans le cinq). Collectivement, on a vu des Nuggets beaucoup plus appliqués dans l’overtime, sanctionnant un Jazz qui cafouillait offensivement. Une fin heureuse pour les hommes de Mike Malone, globalement dominés et décevants durant la seconde mi-temps après une première période plutôt maîtrisée sur le plan collectif.

Le Jazz peut avoir de gros regrets après ce Game 1 car il y avait la place pour le prendre. Derrière l’énorme Donovan Mitchell, Joe Ingles a fait du grand Joe Ingles, Jordan Clarkson a apporté un gros boost en sortie de banc avec quelques shoots venus de Mars en prime, Rudy Gobert a rééquilibré sa match-up avec Nikola Jokic en deuxième mi-temps, et le Jazz s’est montré dominateur au rebond avec notamment 16 prises offensives. Des ingrédients qui doivent permettre de gagner, mais Denver a pu compter sur une adresse extérieure assez insolente, en particulier durant la première période, et plusieurs mecs qui step-up derrière le duo Murray – Joker. Parmi eux ? Deux gars du banc qui ont joué un vrai rôle dans la win de Denver. Le meneur remplaçant Monte Morris a sorti une perf hyper solide comme souvent, plantant en plus quelques paniers importants, tandis que Jerami Grant a également proposé une grosse production. Pour ses grands débuts en Playoffs, Michael Porter Jr. a lui commencé le match en se prenant pour Kevin Durant, mais ses errances défensives l’ont ensuite empêché d’être sur le terrain dans le money time. Vous ajoutez à ça le petit Torrey Craig qui contribue, un peu de Paul Millsap par-ci par-là, et les Nuggets ont finalement réussi à se sortir des toiles d’araignée de Donovan Mitchell. Malgré les absences de Gary Harris et Will Barton, toujours à l’infirmerie et surtout deux joueurs qui auraient pu ralentir Spida pendant qu’il était on fire, les Nuggets ont donc tout de même pu faire la différence grâce à la profondeur de leur effectif, l’une de leurs forces. Clairement, pour Utah, c’est une défaite difficile à avaler car quand vous avez votre meilleure option offensive qui réalise une perf historique mais que vous perdez quand même, cela peut potentiellement vous couper les jambes. Espérons pour Rudy et ses copains qu’ils arriveront à relever la tête très vite.

Match sensationnel pour débuter les Playoffs, on ne pouvait pas demander mieux. Jamal Murray, Nikola Jokic et Cie repartent avec la victoire, Donovan Mitchell repart avec des records, on se donne désormais rendez-vous dans deux jours pour le Game 2. On a déjà hâte !

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top