Heat

Jimmy Butler fout déjà le boxon chez Mickey : on ne dribble pas dans sa chambre d’hôtel, encore moins en pleine nuit

Jimmy Butler training

Tout va bien à Orlando.

Source image : Youtube

Aussi bien connu pour son éthique de travail que pour sa grande gueule son appétence à ne pas garder sa langue dans sa poche, Jimmy Butler s’est déjà fait remarquer dans la bulle d’Orlando. On ne réveille pas ses voisins en pleine nuit, même lorsqu’on est All-Star.

On a tous eu des voisins un peu chiants. Il y a les délateurs qui appellent la police pour une soirée un peu bruyante, ceux qui vous crient dessus alors que vous faites un chouïa de bruit dans la piscine avec deux amis en plein été, expérience douloureuse oui… et ceux qui font un boucan du diable à 3 heures du tam avec un ballon de basket. Les derniers sont un peu rares mais ils existent, enfin il en existe un cas particulier à Orlando en ce moment. Du bruit la nuit, pour l’instant, rien de si choquant dans une résidence de joueurs en manque d’adrénaline essayent de se remettre en forme avant la reprise mais il y a quand même des limites. D’après Chris Haynes de Yahoo Sports et TNT qui est présent au sein de la bulle, la sécurité aurait trouvé Jimmy Buckets trempé de sueur dans sa chambre, en sneakers et en short, en train de dribbler sur le sol et d’effectuer des exercices avec ballon. Rien de tel pour entretenir sa légende qui dit que l’autre barjot ne dort jamais et qu’il se nourrit essentiellement d’entraînements intensifs et du sang de ses victimes.

« Pendant la période de quarantaine à Orlando la semaine dernière, Jimmy Butler a fait l’objet d’une plainte pour nuisance sonore après avoir dribblé dans sa chambre d’hôtel. »

Un mystère subsiste malgré tout et on ne sait pas si la plainte venait bien du Grand Destino, où réside le Heat, ou d’ailleurs. Les sources divergent : certaines penchent vers un appel de Jimmy lui-même pour se la péter et dire qu’il taffe toute la nuit ; d’autres parlent d’un simple voisin énervé par un réveil tout en boum boum au milieu de la nuit avant une nouvelle journée d’entraînement. A moins que ça ne soit une vengeance de l’un de ses anciens coéquipiers traumatisé par un practice particulièrement violent et humiliant avec Butler. Les caméras de surveillance n’ont pas permis d’approfondir l’enquête et la piste d’un compte Twitter secondaire a rapidement écartée. À peine une semaine sur place et c’est déjà la zizanie chez Mickey. Pire que les Anges, on a les NBAers maintenant. Vivement la prochaine story. Hâte d’apprendre que LeBron a été suspendu après avoir fait l’aller-retour d’Orlando à L.A. en courant un après-midi.

Un peu foufou ce Jimmy Butler quand même. Après avoir dit mardi qu’il n’allait pas mettre de message sur son maillot mais qu’il ne voulait pas non plus y inscrire son nom, il va peut-être finalement essayer de négocier pour floquer « No Pain, No Gain » ou « Kiss Warren » selon son état d’esprit du jour.

Source texte : TNT

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top