News NBA

La NBA réfléchit à une saison prochaine allant de mars à octobre : qui est chaud pour un All-Star Game en plein été ?

Adam Silver

Adam s’en arrache les cheveux avec ces histoires de pandémie.

Source image : Youtube

Inspirée par TrashTalk et son NBA Story, la Ligue a imaginé plusieurs scénarios pour la saison prochaine, forcément impactée aussi par le bordel actuel. Un exercice de mars à octobre 2021 grâce à un vaccin pour avoir des supporters dans les salles ? L’idée a pris racine chez Adam Silver. Quelle drôle de vie en ce moment en NBA !

Le COVID-19 est toujours au centre des préoccupations de la Grande Ligue, preuve en est avec le test positif de Russell Westbrook ou les sanctions envers Bruno Caboclo et Richaun Holmes pour entrave au protocole au sein de la bulle d’Orlando. Et l’évolution de la situation par rapport à ce virus va forcément avoir un impact sur la façon dont la saison 2020-21 sera gérée par la NBA. Alors que la campagne actuelle devrait se finir en octobre en Floride, la section innovation de la Ligue envisage de reprendre le prochain exercice seulement en mars 2021 si cela peut permettre d’avoir des supporters dans les salles grâce à un vaccin ou un traitement thérapeutique. C’est Alex Silverman de Morning Consult qui nous partage ce scénario. Un championnat sans la présence des supporters, c’est dur comme du pain sans confiture. C’est pourquoi, s’il existe une voie vers la possibilité d’avoir du monde autour des parquets, le commissionnaire Adam Argent souhaite s’y engouffrer. D’où l’ébauche d’une saison allant de mars à octobre 2021. Plus rien ne peut nous choquer maintenant.

Avec du monde dans les tribunes, les revenus liés à la billetterie et tout ce qui entoure la présence des fans lors des soirs de match vont permettre à la NBA de remplir ses caisses. Problème, il y a les Jeux Olympiques du 23 juillet au 8 août 2021, ce qui pourrait faire perdre des revenus médias à la Ligue puisque la saison chevaucherait les JO de Tokyo. Cette période pourrait ainsi correspondre à une pause d’un mois dans le rush des 82 matchs et découperait en deux la régulière. Chelou non ? On apprend aussi via Morning Consult que dans le cas d’une saison se déroulant de mars à octobre, la NBA publierait un calendrier glissant et adaptable – pas comme les systèmes de certains coachs qu’on ne citera pas (hein Tyronn Lue) – au lieu de sortir un calendrier complet dès le jour 1. Mais attention, ce n’est pas la seule perspective imaginée par la partie innovation. Pas moins de trois autres adaptations ont été réfléchies. Parmi elles, balançons à la louche : une saison de décembre à juillet selon l’état du virus ou encore une saison dans une bulle contenant 20 équipes max à tout moment de l’exercice, système de rotation, tu connais. Dis donc, les hauts placés ont l’air d’apprécier leur « bubble » ! En même temps, s’ils créent vraiment une télé-réalité, plus de problème de revenus des médias, c’est le jackpot pour Dada Silver. De rien, on prendra juste une petite partie pour le concept, le reste c’est cadeau.

Sans cesse obligée de s’adapter dans cette période de pandémie, la ligue préférée de ton joueur préféré tente d’innover et de trouver les meilleures solutions pour la saison à venir. On va se laisser surprendre mais ce qui est d’ores et déjà certain, c’est que la campagne 2020-21 sera elle aussi bien différente des autres. 

Source texte : Morning Consult

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top