Heat

Bam Adebayo réinvente le tampering : répondre aux journalistes avec un maillot de Bradley Beal, check

Adebayo Beal

Il est au-dessus du game !

Source image : Twitter @NBACrouse

Bradley Beal est toujours très convoité en NBA. La star des Washington Wizards réalise une nouvelle saison digne d’un All-Star mais son équipe ne gagne pas. Forcément ça agace et cela réveille aussi de vieilles rumeurs dont celle qui l’envoyait au Heat l’été dernier. Bam Adebayo n’a rien fait pour les éteindre, bien au contraire.

Voilà une petite image qui va faire réagir en NBA. Bam Adebayo en après-match devant les caméras avec un maillot de Bradley Beal signé par ses soins. Le pivot du Heat a expliqué après la victoire des siens à Washington que c’était « par respect » pour le grand joueur qu’est le double-B. Mais forcément, cela nous invite à nous poser bien plus de questions. L’été dernier, le Big Panda était envoyé dans beaucoup de franchises NBA. Forcément, un tel talent dans une équipe en reconstruction, c’est presque du gâchis. Cependant, il a signé une prolongation de contrat dans la capitale avec une clause d’intransférabilité sur sa première saison. Du coup, même si les rumeurs ont continué à gonfler en l’envoyant partout, des Lakers au… Heat, cela ne pouvait pas se faire. Sauf que la saison est bientôt terminée – en tout cas à D.C. – et que Bam en a rajouté une petite couche avec du rentre-dedans bien direct hier soir. Il peut dire que c’est par respect, mais on comprend très bien la manœuvre. Pour rappel, avant sa Draft, Bradley Beal faisait les beaux jours des Gators à l’Université de Floride. Du coup, ça ne parait pas fou de le voir revenir dans ce coin-là et on ne parle pas du Magic. Mais si Miami veut récupérer son ancienne pépite de College Basketball cet été, cela devra forcément se faire dans le cadre d’un trade. De ce côté-là, ils ont un petit magicien du nom de Pat Riley et on sait qu’il sera actif pour récupérer le meilleur joueur des Wizards.

Cette association fait sens. Bradley Beal est actuellement neuvième à l’Est et son équipe à 5,5 victoires derrière les Playoffs. Un push pourrait les y ramener mais cela semble très compliqué. Malgré tout ils peuvent y croire parce que le troisième de la Draft 2012 est le deuxième meilleur scoreur de la Ligue avec plus de 30 points par match cette saison. Il a enchaîné des cartons cette saison avec des matchs à plus de 50 points… dans la défaite. Un tel talent au scoring dans une équipe qui joue autre chose qu’une défaite au premier tour des Playoffs, ça peut faire très mal. C’est pour ça que le Heat se positionne dessus et que Adebayo va faire une petite leçon de tampering discret devant les média. Aujourd’hui, l’équipe de Miami est quatrième à l’Est. Une place magnifique quand on connaissait les attentes en début de saison. Deux All-Stars, des excellents rookies, un gros collectif et une identité de jeu portés par Erik Spoelstra, c’est une belle recette. Ils sont attendus sérieusement en Playoffs en étant des outsiders derrière les Bucks, puis les Celtics et Raptors. Cela semble un peu juste pour aller plus haut mais attention à eux. Et surtout, attention si un trade de ce type se fait. Il va falloir travailler pour le réaliser, c’est sûr. Patoche a déjà envoyé des picks de draft ailleurs et cela sera donc compliqué d’en envoyer beaucoup. Mais ils ont des jeunes à fort potentiel qui se sont bien développés cette année et qui seront demandés en cas de trade. Avec quelques contrats expirants, c’est jouable. Pour construire une superteam autour de Jimmy Butler, Bam Adebayo et Bradley Beal, il ne faut pas hésiter très longtemps. Il est d’ailleurs certain que la trade machine tourne à plein régime chez les fans du Heat et que le téléphone sonne à Washington avec un certain Riley au bout du fil. Reste à voir si c’est la stratégie des Floridiens. On sait que beaucoup de choses se mettaient en place pour la Free Agency 2021 avec un certain… Giannis Antetokounmpo de disponible. C’est plus qu’un gros poisson à ce niveau-là mais c’est également beaucoup de risques parce qu’il y aura 30 franchises prêtes à vendre toutes leurs familles et leurs villes entières pour attirer le Grec. Donc, réussir à avoir Bradley Beal condamnerait peut-être l’arrivée de Giannis au niveau contractuel. D’un autre côté, il est plus facile de faire venir le guard des Wizards que le Freak. Affaire à suivre.

Un petit geste pas vraiment anodin de la part de Bam Adebayo et les rumeurs se déchaînent entre Bradley Beal et le Miami Heat. C’est un nouveau feuilleton en NBA qui continuera jusqu’à au moins cet été. Ce qui est sûr c’est que si ça se fait, les coéquipiers de Jimmy Butler deviendraient de très sérieux candidats au titre l’année prochaine.

Source texte : Bleacher Report

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top