Nets

Preview Nets – Raptors : Caris LeVert revient chauffer une bande à Pascal plus froide qu’un frigo

Kaaris AieAieOuille

AieAieOuille, Caris revient sûrement faire du sale ce soir au Barclays Center. On ne parle pas d’un concert et si vous connaissez la chanson, c’est que vous avez bon goût.

Source image : YouTube

La jolie affiche de ce soir à minuit pile, à Brooklyn, entre les Nets et les Raptors, sera épicée par le probable retour de l’infirmerie de Caris LeVert. Le match aller à Toronto s’était déjà déroulé dans une belle ambiance, on trépigne de voir ce que ça va donner avec Caris sur la bande son.

Écarté du parquet le plus stylé de la Ligue depuis la mi-novembre suite à une opération au pouce, Caris devrait faire son come-back après un début de saison prometteur. Il est possible qu’il ne passe pas par le banc après l’échauffement et retrouve direct le cinq, en particulier si Garrett Temple rate un second match de suite à cause de sa rotule mal graissée. Son retour dans le roster de Kenny Atkinson devrait faire du bien à l’attaque, si le chouchou du Barclays Center sait encore aussi bien mettre le ballon dans le panier. Ça laissera peut-être assez de jus aux autres pour se mettre à défendre comme des adultes. À moins que les Raptors ne continuent d’envoyer parpaing sur parpaing comme ils l’ont fait lors de leur dernier match, à Miami. Dans ce cas, il n’y aura pas grand-chose à faire défensivement, mais pas sûr que les champions en titre sortent une deuxième séance de BTP comme celle-ci : 6 sur 42 à 3-points, soit 14,3%… il faut croire que les Canadiens ne se sentent pas à l’aise à Sud Plage.

Bon ils étaient quand même privés de Norman Powell, Matt Thomas, Pascal Siakam et Marc Gasol… merci la santé en 2020 chez les Raptors. L’occasion est donc rêvée pour les Nets de prendre leur revanche sur ces Dinos boiteux. Le match aller du 14 décembre à Toronto avait été une bataille pas déplaisante pour la rétine : Pascalou avait fait sa loi, Powell avait claqué 25 pions et un moulin, et la défense des Raptors avait eu raison des efforts d’un Spencer Dinwiddie un peu esseulé. Score final : 110-102 et les Nets étaient rentrés à New York la queue entre les pattes. Mais donc ce soir, à priori, pas de Ciacame, pas de Pouelle et Dinouidi aura un copain avec lui pour créer du jeu et mettre des paniers. Évidemment, pas de Kyrie Irving ni de Kevin Durant hein… ce serait trop beau. Mais le match de cette nuit devrait être une belle bagarre qui vaudra l’effort de s’installer confortablement dans le canap et de brancher la télé.

On se retrouve donc tous ce soir aux douze coups, devant le League Pass, pour le retour de Caris devant ses fans new-yorkais. Faites que ce Nets – Raptors soit aussi fou qu’un concert à Bercy du rappeur français le plus connu de Brooklyn .

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top