Blazers

Damian Lillard brise sa série de 230 matchs à au moins 10 points : casser la série de défaites, ça serait pas mal aussi

Si même Lillard commence à chier dans la colle…

Source image : TBTV Live

Avant le match de la nuit dernière contre Toronto, Damian Lillard était sur une série de 230 matchs avec 10 points ou plus au compteur, soit l’équivalent de trois saisons régulières. Mais rien ne va plus à Portland, et même ce qui paraît couler de source ne marche plus. Et cette nuit, Lillard était à l’image de sa franchise depuis le début de saison, très décevant.

Les Blazers faisaient partie de ces équipes en lesquelles on avait placé notre confiance. On attendait alors une saison de qualité, en s’appuyant sur la continuité des années passées malgré les quelques mouvements de l’intersaison. Toujours le même coach et le même backcourt de feu, on se disait que ça allait rouler. Et puis boum. Un début de saison raté avec seulement quatre victoires en douze matchs, des blessures, un collectif qui a du mal à se mettre en place, et une horrible 13ème place à l’Ouest après un nouveau revers contre les Raptors. Les Dinos ont su appuyer là où ça fait mal, en enfermant littéralement Damian Lillard dans leur piège défensif, comme ils avaient pu le faire parfois avec Stephen Curry lors des dernières Finales. Pourtant excellent depuis le début de saison, le meneur de Portland a ainsi livré une prestation en dessous de la barre des 10 points, chose qui n’était pas arrivée depuis 230 matchs. Il s’est exprimé là-dessus après la rencontre au micro d’ESPN.

« Je ne me souviens pas d’avoir vu autant de box-and-ones en NBA, mais je veux dire, ils me font jouer contre une foule. Même quand j’essaie de pénétrer et d’être agressif, il y a quatre gars juste là. La seule option qu’ils m’ont souvent donnée, c’était de ressortir la balle. »

On comprend la frustration du franchise player, qui s’est fait contenir pendant toute la rencontre. Deuxième meilleur marqueur de la NBA derrière James Harden avec 30,5 points de moyenne, Lillard à l’habitude de se défaire des défenses qui lui sont imposées. Néanmoins, il faut dire que les Canadiens sont particulièrement efficaces dans ce domaine. Mais au-delà de cette fin de série, ceci est plus le témoin d’un début de saison où rien ne se déroule comme prévu, si ce n’est le meneur justement. Par exemple, C.J. McCollum est parti en vacances et a envoyé son frère jumeau à la place. Et si l’on en croit ses pourcentages, il devait sûrement être spécialisé dans la maçonnerie avant de se ramener dans la Ligue. Avec ses 40% au tir et 31% du parking, le mur avance tranquillement autour du Moda Center. De son côté, le nouveau pivot Hassan Whiteside fait ses stats, avec 14,8 points et 12,2 rebonds de moyenne, mais son impact dans le jeu est insuffisant et en dessous de ce qu’apporte Jusuf Nurkic quand il est sur le parquet. Et puis faut dire aussi que les Blazers sont touchés par les blessures, avec notamment l’intérieur Zach Collins qui est à l’infirmerie. Donc bon, c’est bien d’afficher ses ambitions de titre dès le début de saison, mais il va peut-être falloir les revoir à la baisse.

Début de saison médiocre pour Portland, qui passe de finaliste de conférence à 13ème de l’Ouest. Les Blazers viennent rejoindre les cancres au fond de la classe, à savoir les Warriors et les Pels. Pas de temps à perdre, il va vite falloir retrouver l’alchimie dans l’Oregon.

Source texte : ESPN

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top