Lakers

Comme LeBron en 2010 avec Cleveland, Anthony Davis flippait à l’idée de quitter New Orleans : pas facile de sortir de sa zone de confort, hein KD

Anthony Davis Lakers

Il risque de flipper aussi quand il reviendra en Louisiane le 27 novembre prochain…

Source image : YouTube

Transféré aux Lakers durant l’intersaison après avoir fait sa demande aux Pelicans aux alentours de fin janvier, Anthony Davis a quand même passé sept années du côté de New Orleans. Alors même s’il voulait partir, ce n’est pas pour autant que c’était chose facile, et son copain LeBron James peut clairement en attester, lui qui a traversé cette expérience en 2010.

L’été 2010 et l’été 2019 resteront comme deux des intersaisons les plus folles de l’histoire de la NBA. Et parmi les acteurs principaux qui ont participé à cette folie, on a LeBron James et Anthony Davis, qui évoluent aujourd’hui sous le même maillot à Los Angeles. Il y a neuf ans, on s’en rappelle tous, le King avait décidé de dire fuck à Cleveland « d’amener ses talents à South Beach » pour former un énorme Big Three avec Dwyane Wade et Chris Bosh. Une décision qui avait complètement bouleversé le monde de la NBA. Et l’été dernier, c’est Anthony Davis qui a participé à la grande révolution de la ligue, caractérisée par des transferts et des départs dans tous les sens. En plein milieu du mois de juin, Unibrow a été envoyé aux Lakers après des mois d’attente, rejoignant ainsi LeBron dans la Cité des Anges. Quitter sa franchise d’origine pour jouer dans une équipe plus hype et surtout plus compétitive, c’est la voie choisie par les deux superstars dans leur plan de carrière et même si l’un est parti via la Free Agency et l’autre à travers un transfert, c’est globalement le même délire. De plus, l’autre point commun, c’est qu’ils ont tous les deux changé de maillot après sept saisons en NBA et en ayant donc quasiment le même âge. LeBron a signé à Miami à 25 piges, tandis que Davis a 26 ans aujourd’hui. Ça fait beaucoup de similitudes et les deux superstars peuvent donc partager leur ressenti et leurs émotions concernant ce processus. Lors d’une récente interview avec Shams Charania de The Athletic, AD s’est livré sur le sujet.

« Je lui ai demandé (à LeBron, ndlr), j’ai dit, ‘Quand tu as quitté Cleveland pour Miami, quelles étaient tes émotions ?’ […] Il était du genre, ‘Je flippais, je flippais vraiment’. Et c’était pareil pour moi, car j’étais tellement habitué à évoluer à New Orleans, et j’aimais cette ville. J’aimais la ville de New Orleans. J’ai tellement d’amis là-bas, plusieurs propriétés. New Orleans fait partie de moi. Et c’était difficile pour moi de quitter cela. »

Sortir de sa zone de confort, ce n’est jamais facile. C’est comme un saut dans l’inconnu. Et dans le cas de LeBron et Davis, c’est surtout beaucoup de pression et d’attentes en plus, mais aussi des critiques. Passer de Cleveland à Miami, ou de New Orleans à Los Angeles, ça change beaucoup de choses dans la vie d’une superstar. Si Davis est loin d’avoir traversé le même degré de haine que LeBron, qui quittait pour la première fois son état natal de l’Ohio, on comprend tout à fait ses craintes du moment. Et AD sait très bien qu’il devra faire face à un environnement hostile quand il reviendra en Louisiane le 27 novembre prochain. Un match forcément à part pour lui, qu’il voudra absolument remporter.

 « Je sais que les fans vont me siffler. Ils me sifflaient pendant que je jouais encore là-bas. Mais ça sera fun pour moi. […] Peu importe si je finis à 10 points, je veux juste gagner. »

L’aventure entre Anthony Davis et les Pelicans s’est mal terminée, comme c’était le cas avec LeBron et Cleveland en 2010. Le King est bien placé pour conseiller AD et il pourra donc l’aider à bien négocier son retour à New Orleans à la fin du mois, qui s’annonce très chaud.

Source texte : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top