Lakers

LeBron James veut qu’Anthony Davis prenne plus de tirs à 3-points : bienvenue dans la NBA 2019, un monde rempli de cyborgs sans défauts

LeBron James

Aurait-on trouvé un nouveau sniper chez les Lakers ?

Source image : YouTube

Après la victoire de ses Lakers samedi contre le Thunder, le King avait un royal conseil pour Anthony Davis : on ne réfléchit plus et on dégaine derrière la ligne à 3-points. Il affirme que son coéquipier est capable de scorer bien plus que ça n’est déjà le cas à distance, et si Davis décide de suivre le conseil, il pourrait bien devenir l’un des cauchemars préférés de tous les défenseurs de la Ligue.

On le constate depuis le début de la saison, Anthony Davis doit être pris au sérieux à 3-points. Un joli 4/7 contre le Thunder samedi, suivi par un 3/6 contre Memphis hier soir : le pourcentage de réussite est plutôt sympa. Le coaching staff des Lakers et LeBron l’ont remarqué et comptent bien tirer profit du sniper qui se cache sous ce mono-sourcil. Seulement en 2019, Davis ne tourne pour l’instant qu’à 3,3 tirs à trois-points tentés par match. Vous trouvez que ça fait beaucoup ? Pas LeBron, qui en veut plus. Il a donc donné son avis… et c’est plutôt clair :

« Nous voulons qu’il prenne plus de trois-points. Les équipes lui laissent de l’espace pour tirer et c’est un trop bon shooteur pour ne pas les prendre. Et c’est ce qu’il fait depuis deux matchs. »

Lorsqu’il lui a été demandé de réagir au commentaire de son coéquipier, Davis ne s’est pas trouvé surpris :

« Je le savais déjà. Quand je […] manque [mes 3-points], c’est que je suis en déséquilibre ou que je cherche à prendre la meilleure décision. J’attaque probablement en drive, ou je trouve un joueur pour un tir, ou alors mes appuis ne sont pas en place ou quelque chose dans le genre. Maintenant, je suis toujours prêt à shooter et je sais que je peux le faire si la balle m’arrive dans les mains ».

Ces deux déclarations viennent donc confirmer le fait que tous les feux sont au vert pour Davis. Lors de ses trois premières saisons NBA, il n’avait pris au total que 27 tirs à 3-points. Cette année ? Il est déjà à 50 tirs tentés mais pour les Lakers c’est loin d’être suffisant.  Derrière LeBron, il y a aussi probablement Frank Vogel et toute la franchise qui souhaitent le voir être plus entreprenant à du parking. Et franchement… qui pourrait s’opposer à cette logique ? Anthony Davis a su développer son jeu extérieur pour s’adapter au rôle changeant des intérieurs NBA et aujourd’hui, plus une équipe prend de tirs de loin mieux c’est. Tout le monde doit donc s’y mettre et envoyer des torpilles, quel que soit le poste d’origine. Alors quand on a un joueur comme Davis qui tourne à un respectable 36 % à 3-points, on s’en sert. Préparez-vous donc peut-être à voir régulièrement des matchs où Davis prend et met plus de tirs du parking que Danny Green (qui tourne à 4,9 par match, à 41 % de réussite, à titre indicatif), faut vivre avec son temps m’sieurs dames.

Anthony Davis peut, veut et doit prendre plus de tirs de loin et à en croire le King, toute la Californie lui fait confiance pour en planter quinze tous les soirs. Les étoiles sont ainsi parfaitement alignées pour que l’un des joueurs déjà les plus complets de la Ligue commence à enchaîner les ficelles du parking. On commence à ne plus trop trouver de failles dans sa palette technique et cette déclaration de LeBron a sûrement fait couler quelques sueurs froides dans le dos de toutes les équipes du circuit.

Source : Los Angeles Times

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top