Rockets

Russell Westbrook se paye Pat Beverley après les 47 pions de James Harden : « Il ne défend personne, il ne fait que courir partout »

Oh que c’est bon le trashtalking !

Source image : YouTube

Russell Westbrook et Patrick Beverley, c’est une grande histoire d’amour. Les deux avaient déjà un joli passé en commun mais cette nuit, on a eu droit à un nouvel épisode. Après le festival offensif de James Harden face aux Clippers, Russ s’est payé Pat Bev en remettant en question ses qualités de défenseur, pourtant reconnues autour de la Grande Ligue. 

Oh que c’est bon. Que c’est bon de voir ces petites rivalités durer dans le temps à travers une bonne dose de trashtalking. Vous le savez, on adore ça et on peut toujours compter sur Russell Westbrook et Patrick Beverley pour nous fournir de la bonne came. Entre ces deux-là, qui sont connus pour ne jamais baisser les yeux face à un adversaire, il se passe souvent quelque chose et après la rencontre entre les Rockets et les Clippers cette nuit, c’est le nouveau meneur de Houston qui a dégainé en profitant du carton offensif de son pote James Harden. Le Barbu a planté 47 points sur la tête des hommes de Doc Rivers dans la victoire des Fusées 102-93, et Westbrook n’a pas hésité à décrédibiliser les qualités de défenseur du pitbull de Los Angeles, expulsé pour six fautes dans cette rencontre. Voici ce qu’il a lancé via ESPN.

« Pat Bev vous arnaque tous avec sa défense. Il ne défend personne. Tout ce qu’il fait, c’est courir partout. Tout ça pour se prendre 47 points. […]

Il joue dur, mais il ne prend pas de bonnes décisions. Parfois, il fait un bon boulot en défense, mais ce soir James a pris l’avantage sur lui et il a pu faire ce qu’il voulait. »

Allez, ça c’est envoyé. Interrogé sur les propos de Westbrook après la rencontre, Patrick Beverley n’a pas voulu répondre. Il faut dire qu’il n’était pas vraiment en position de force après le carton de James Harden, même s’il faut bien avouer que la majorité des points du Barbu ont été inscrits face à d’autres défenseurs que Pat Bev. Ce dernier a réussi à faire chier le MVP 2018 quand il était sur lui, dans son style pitbull qu’on connaît tous. Donc bon, malgré les mots doux de Russ, c’est quand même difficile de remettre en question l’impact défensif que peut avoir un Beverley. Il n’a clairement pas volé sa réputation dans la Grande Ligue et il suffit de regarder les matchs des Clippers pour se rendre compte à quel point Patoche peut impacter un match sans même scorer.

Ceci étant dit, on ne va pas se plaindre. Si cette rivalité entre Russell Westbrook et Pat Beverley peut continuer et prendre encore un peu d’ampleur, on dit oui direct. Elle a commencé il y a six ans, avec cette série de Playoffs entre le Thunder et les… Rockets durant laquelle Russ s’était blessé au genou suite à un contact avec Pat Bev. Depuis, les deux ne passent pas leurs vacances ensemble et après ce nouvel épisode, on a déjà hâte de voir le prochain match entre Houston et les Clippers. Devinez quoi ? C’est prévu pour le 22 novembre déjà.

Russell Westbrook et Patrick Beverley sont loin d’être les meilleurs amis du monde, et ce n’est pas prêt de changer. On a là deux têtes brûlées qui ne sont pas là pour faire copain-copain avec l’adversaire, surtout quand il y a un historique déjà bien rempli. 

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top