Los Angeles Clippers

Michael Jordan contre le load management : on ne devient pas l’un des plus grands en ratant des matchs, poke Kawhi Leonard

Draft Michael Jordan

Eh Michael, tu ne ferrais pas mieux de t’occuper de la bonne tenue de ta franchise au lieu de te mêler de celle des autres ?

Source image : YouTube/Charlotte Observer

Pour ne pas avoir fourni la même version que la NBA sur le load management de Kawhi Leonard, les Clippers ont récemment écopé d’une amende de 50 000 dollars. Justifiée ou pas, la méthode n’a sûrement pas dû plaire à Michael Jordan qui a souvent été comparé au fun guy ces derniers temps. L’occasion de rappeler que MJ ne choisissait pas ses matchs et qu’il se donnait à fond tous les soirs durant sa carrière.

Depuis la blessure de Kawhi Leonard il y maintenant trois ans, nous savons qu’il aime se préserver pour être en forme pour les Playoffs. Comme cela lui a plutôt bien réussi l’année dernière, il semblerait que le management des Clippers s’inspire de cela et préserve aussi son joueur majeur dans la conquête du titre. En tout cas, que ce soit une volonté de la part du MVP des Finales ou des dirigeants, pas le droit d’avouer ouvertement cette mise au repos. Résultat, une belle amende a été posée sur le bureau de Steve Ballmer après les propos tenus par Doc Rivers quant à la non-participation de Kawhi au premier match contre les Bucks lors de leur dernier back-to-back. Un choix qui n’a pas manqué de faire réagir beaucoup de monde et qui n’a pas dû plaire à un certain Michael Jordan. Effectivement, Sa Majesté n’accepte pas que les joueurs, Kawhi Leonard ou pas, s’adonnent à ce genre de pratique s’ils ne sont pas véritablement blessés. Des propos relayés par Steve Clifford, avec qui il avait eu une discussion lorsque celui-ci était encore à la tête des Hornets, selon Stefan Bondy du New York Daily News.

« Quand j’étais avec Michael à Charlotte, il avait pour habitude de dire aux joueurs qu’ils étaient payés pour jouer 82 matchs. »

Quand on connait la carrière de Jojo, lui qui a participé neuf fois aux 82 rencontres de régulière dont sa dernière saison à 39 ans, et qui a très souvent marqué les Playoffs de son empreinte malgré la fatigue, rien de très étonnant. Selon lui, les joueurs doivent honorer leur contrat en jouant dès qu’ils en ont la possibilité. Les chaînes de TV et les fans paient cher pour pouvoir avoir la chance de voir les meilleurs joueurs du monde chaque soir en action. Ce n’est  pas admissible que cela puisse se passer autrement. Une remarque qui ressort dans un contexte particulier. En effet, Michael Jordan n’a pas vraiment pour habitude de s’étaler en long et en large sur la scène médiatique, préférant se consacrer à la grande réussite qu’il obtient en tant que propriétaire des Hornets – on vous laisse deux secondes pour reprendre votre souffle après cette blague. Récemment, et au regard des performances et du style de Kawhi, beaucoup de monde a comparé le néo-Clipper au grand Mike. Un rapprochement qui n’a pas forcément dû être très apprécié par le principal intéressé et comme par hasard, même si ce n’est pas lui qui l’affirme directement, cette discussion avec l’actuel coach du Magic ressort justement aujourd’hui. Ce ne sont que des suppositions, mais si ton égo a été touché Michael, tu n’as pas à t’en faire, tu restes le GOAT et ce n’est pour l’instant pas Kawhi qui va te détrôner.

Nous pouvons comprendre que cette manie de mettre au repos systématiquement les joueurs un peu fragiles lors des back-to-back agace, mais celle-ci a fait ses preuves et nous savons déjà que Kawhi sera de nouveau mis au repos quelques fois dans l’année. S’il nous fait les mêmes Playoffs que l’année dernière, les quelques dollars et autres critiques ne seront qu’un lointain souvenir. N’en déplaise à Michael et à ses autres détracteurs.

Source texte : New York Daily News

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top