Magic

Premiers pas pour Markelle Fultz avec le Magic : entre gros tomar et passes inspirées, il est déjà adoubé à Orlando

Markelle Fultz

Explosion sur les cercles de l’Amway Center… attention à ce que ça ne soit pas cette foutue épaule qui explose de nouveau…

Source Image : YouTube

Cette première véritable nuit de NBA avec onze matchs programmés a tenu toutes ses promesses. Entre Kyrie, Drummond ou Lauri, les lignes de statistiques sont déjà affolées. Devant tous ces chiffres et si vous n’êtes pas fan d’Orlando, vous avez peut-être raté les débuts du numéro 1 de la Draft 2017 à Orlando. Débuts victorieux pour Markelle Fultz, qui après deux saisons presque blanches, aborde celle-ci avec une perspective différente : celle de jouer et d’apporter ce qu’il est censé apporter depuis deux ans, si son épaule ne lui avait pas joué des mauvais tours.

C’est donc contre les Cavaliers que l’ex-pensionnaire de la Faculté de Washington a pu commencer son aventure avec Orlando. Après cinq minutes de jeu, c’est sous l’ovation du public de l’Amway Center qu’il remplace logiquement D.J. Augustin. A partir de ce moment, le récital peut commencer. Ce qui saute aux yeux en premier, c’est sa capacité à contrôler le rythme du match : il navigue en tête de raquette et organise son jeu autour de son poste 5. Il arrive à distiller de bonnes passes vers Vucevic ou  Bamba, et quand ceux-ci ne sont pas en mesure de réceptionner la balle, il dégaine à 3-4 mètres, dans un fauteuil. L’équipe du nord de la Floride joue bien en sa présence, et ce ne sont ni Darius Garland, ni Collin Sexton qui diront le contraire. Ces derniers ayant été très bien défendus notamment par Markelle (ils termineront à 24 points à 8/24 au tir en combiné). Lorsqu’on le voit évoluer sur le parquet, nous avons quelques fois l’impression de (re)voir Derrick Rose, toutes proportions gardées évidemment. Sa façon de finir au cercle en se tortillant ou en détruisant le cercle comme il a pu faire dans le quatrième quart temps, lui attribuant la troisième place du Top 10 de la nuit, nous rappelle parfois le MVP 2011.

Il terminera la rencontre avec 12 points et 6 passes décisives à 6/12 au tir dont 0/3 de loin (on parle quand même de Markelle Fultz) en 23 minutes. Un temps de jeu déjà important qui peut laisser penser que ses soucis de santé liés à son épaule sont derrière lui dorénavant. Il semble être tombé dans un environnement plus propice à son développement au Magic. Moins d’attentes qu’à Philadelphie, où la pression du résultat instantané et son pick élevé lui étaient sans cesse rappelés. Il a sa place bien au chaud derrière D.J. Augustin et Steve Clifford semble lui avoir donné les clés de la second unit. Hier soir, sa présence à ce poste a notamment permis à Mo Bamba de rayonner : 4 de ses 6 passes décisives l’ont été pour le longiligne pivot et ses 2m39 d’envergure, qui terminera le match avec 7 points et autant de rebonds en seulement 13 minutes. La jeunesse floridienne promet ! Rendez vous dimanche à 1h30 à la State Farm Arena d’Atlanta pour y défier la nouvelle armada de jeunes faucons.

Si cette première sous la tunique bleue du Magic fut une réussite, il faudra cependant poursuivre sur ce rythme tout en ayant un œil sur l’état de son épaule. Deux ans de galères, ça suffit maintenant ! On veut désormais voir un véritable numéro 1 de Draft, et il a prouvé cette nuit qu’il avait le bagage en main pour assumer cette place. D.J. Augustin n’est pas un lock et son objectif à court terme doit être celui de devenir titulaire au poste 1. A toi de jouer Markelle !

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top