Knicks

R.J. Barrett réalise de bons débuts malgré la défaite à San Antonio : il faudra s’habituer à ce genre de phrase quand on parlera des Knicks

Même si la défaite est au bout, les Knicks ont pu commencer à entrevoir tout le talent de R.J. Barrett pour ce lever de rideau de leur saison 2019-20. Perdre à San Antonio arrive à des gens très bien mais le rookie a donné une bonne impression pour son premier match NBA. Finalement, quand on voit Zion Williamson blessé, on se dit que New York a peut-être fait la bonne affaire.

Alors que certains dormaient déjà paisiblement et que d’autres dansaient, les fans des Knicks se voyaient assister au premier match de leur franchise la nuit dernière. Malgré un été décevant, on restait impatient de voir cette nouvelle équipe de New York et plus particulièrement leur rookie canadien, R.J Barrett. Rappelons que sans un certain Zion, c’était bien lui qui était pressenti pour terminer à la première place de la dernière Draft. Mais finalement, l’arrière glissera jusqu’au troisième pick et se retrouve dans la mythique franchise de la Big Apple. Une équipe parfaite lorsqu’on veut s’illustrer aux yeux du grand public. Et pour ses débuts en saison régulière, l’ancien de Duke a réalisé un match plus que correct. Auteur d’une prestation à 21 points, 5 rebonds et 2 interceptions, le rookie devient le plus jeune joueur à scorer autant pour son premier match en carrière derrière… LeBron James évidemment, toujours le même. Des débuts prometteurs pour le petit protégé de Steve Nash, mais certains de ses coéquipiers se sont aussi mis en lumière à San Antonio. Coucou Julius Randle, LE gros agent-libre de l’été (on fera comme si de rien n’était pour les fans des Knicks s’il vous plaît, ils ont déjà assez souffert) qui signait un très bon bilan de 25 points, 11 prises et 6 passes. Finalement ça reste un meilleur bilan que KD et Zion réunis… Aucun regret à New York, aucun regret.

Malheureusement, cela ne suffit pas pour venir battre les Spurs chez eux. Les Texans, forts de leur continuité et leur expérience, se sont imposés en maîtrisant la rencontre malgré un bon troisième quart-temps de leurs adversaires, emmenés par René-Jean qui a planté la majorité de ses paniers durant cette période. Mais le collectif bien huilé des Spurs aura pris le dessus avec une marque bien répartie. On notera tout de même la très belle performance de Dejounte Murray, qui faisait son grand retour sur les parquets NBA mine de rien. Le meneur de San Antonio vient flirter avec le triple-double en réalisant un match à 18 points, 8 rebonds et 6 offrandes. Bon c’est vrai, on en est quand même un peu loin au niveau des passes. Mais tout cela en 24 minutes, c’est plus que respectable. Alors forcément, en mode conclusion hâtive, on se dit que Gregg Popovich et les siens vont encore une fois venir jouer les perturbateurs et s’immiscer tranquillement dans les huit premières places de l’Ouest. On reste tranquille quand même, en face ça restait les Knicks qui, eux, auront du mal à se faire une place en Playoffs.

Très belle performance du rookie R.J. Barrett malgré la défaite des Knicks. Une phrase à laquelle il faudra s’accoutumer mais est-ce vraiment important ? La progression du jeune Canadien doit sûrement rester la priorité pour la franchise. Pour le reste on verra plus tard. Et puis si on peut avoir un petit coup de chance à la prochaine Draft, on crache pas dessus…

2 Commentaires

2 Comments

  1. Shutter

    24 octobre 2019 à 15 h 19 min at 15 h 19 min

    Michael Carter-Williams avait marqué 22 points lors de son premier match NBA

    • Shutter

      24 octobre 2019 à 15 h 22 min at 15 h 22 min

      « le plus jeune », j’avais mal lu, my bad

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top