Knicks

Officiel : R.J. Barrett sélectionné en 3 par les Knicks, casquette sur la tête et clés en poche, voici le nouveau jardinier du Garden

Quitter Zion et Coach K pour rejoindre Luke Kornet et David Fizdale, pas fou la NBA en fait.

Source image : Twitter / Duke Basketball

Mieux vaut un chemin long et sûr qu’un raccourci avec ses surprises. Cette citation n’est pas de Scott Perry mais semble pourtant illustrer la philosophie du General Manager des Knicks. Avec la sélection de R.J. Barrett en third pick, la franchise new-yorkaise maintient le cap sur les objectifs initiaux à savoir : redonner des couleurs à une institution déchue. 

Une valeur plus que sûre

Après Zion Williamson et Ja Morant, c’est au tour de R.J. Barrett d’aller frotter le crâne lisse d’Adam Silver. Ça faisait longtemps qu’on ne donnait plus raison aux fans New-yorkais mais c’est aujourd’hui l’heure de le reconnaître : les Knicks ont fait le bon choix. Woah… ça sonne bizarrement à l’oreille dis-donc. Désormais, le prospect canadien aura les clés du local à poubelle Garden et il est certain que nous pourrons compter sur son sens du spectacle pour faire vibrer les fans de la Big Apple. Néanmoins, quitter Zion et Coach K pour rejoindre Luke Kornet et David Fizdale, la Grande Ligue prend un coup dans son sex-appeal. M’enfin, laissons kiffer les fans des Knicks car leur dernière fête doit remonter au licenciement de Jeff Hornacek.

Un joueur unique au destin étoilé ?

Son style de jeu nous rappelle forcément un certain barbu dans la facilité d’exécution mais le canadien garde une touche d’unicité grâce à ce corps longiligne. Combiné avec les Kevin Knox et Mitchell Robinson, on peut désormais commencer à parler de Process du côté de Manhattan. Et oui, c’est bien marrant deux secondes les saisons en 13-69 mais il faut savoir relever la tête dans la vie. Ainsi, R.J. Barrett va devoir marcher sur les traces de Melo en ajoutant l’option « Playoffs ». Avec tout le respect que l’on porte à l’ailier, passer de franchise player à créateur de vidéos estivales, ce n’est pas le parcours rêvé. Peut-on espérer accrocher une qualification en post-season dès l’an prochain pour les New-York Knicks ? On verra bien mais même avec un Barrett rookie de l’année, l’effectif semble manquer de joueurs profondeur. Allez mon grand, tu sais ce qu’il te reste à faire pour ne pas te retrouver agent-libre non désiré dans quelques années.

Bon, c’est cool pour nos amis de la Big Apple et ne vous inquiétez pas, il reste 57 choix pour créer la surprise. En attendant, il y en a qui sont bien contents de pas avoir sélectionné Nickeil Alexander-Walker en troisième choix.

 

 

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top