Sixers

Markelle Fultz blessé aux nerfs de l’épaule : attention, les Sixers pourraient bien, eux aussi, devenir nerveux

Markelle Fultz

A quand le vrai Markelle Fultz ?

Source image : Youtube / ESPN

On en sait enfin davantage sur la blessure de Markelle Fultz. Mis au frigo depuis quinze jours déjà, Carmelo Anthony style, on craignait vraiment que le sophomore nous ait claqué un petit burn-out mais finalement il n’en est rien. Le joueur souffrirait d’un syndrome du défilé thoracique, une blessure physique qui affecte les nerfs du cou et de l’épaule et handicape grandement le joueur. 

Difficile de dire s’il s’agit d’une bonne ou d’une mauvaise nouvelle pour les Sixers… Certains diront qu’une blessure physique est plus grave qu’une blessure mentale et sur ce point on peut légitimement argumenter. Certes, une rupture des ligaments croisés, une fracture de la jambe risque de détruire votre jeu, parfois pour de bon mais très clairement un joueur qui perd son mental, sa force intérieure, n’a aucune chance dans cette ligue, demandez donc à Anthony Bennett. Concernant Markelle Fultz, il est difficile de savoir où mettre le curseur tant ses problèmes physiques semblent l’avoir affecté l’année passée. En soi, un syndrome du défilé thoracique n’est pas une blessure majeure, il s’agit d’une compression des nerfs dans les muscles du thorax pouvant affecter le cou et l’épaule et par extension la mécanique de tir. Le joueur devrait pouvoir surmonter cette épreuve et revenir à son meilleur niveau et même dans pas longtemps si l’on en croit Adrian Wojnarowski d’ESPN.

« Il y a un certain optimisme quant au fait que le joueur pourra revenir d’ici 3 à 6 semaines. Sa date de retour dépendra principalement de sa rééducation et de l’évolution des symptômes. »

Ce qui est intéressant ici c’est que Woj prend une certaine liberté par rapport à la date de retour du joueur alors que la franchise elle-même a indiqué qu’il serait absent jusqu’à nouvel ordre. L’équipe souhaite-t-elle donner plus de temps au joueur pour récupérer ou alors s’agit-il d’un manque de communication entre le clan Fultz et les Sixers ? L’autre possibilité serait que la franchise serait lassée par les problèmes successifs du joueur à revenir au top de sa forme. Des rumeurs de trade sont sorties dans les médias ces trois dernières semaines et aujourd’hui il est difficile d’affirmer avec certitude de quoi sera fait le futur de Markelle Fultz. Un énième retour ? Un trade ? Certains insiders parlaient d’un ras-le-bol du joueur courant novembre, information immédiatement démentie par son agent. Si oui, vers quelle destination, puisque outre ses problèmes de blessures, les équipes semblent inquiètes par rapport à l’entourage du jeune joueur qui semble faire un peu ce qu’il veut. Dernier exemple en date, le conseil du joueur Raymond Brothers, qui avait déjà demandé un autre avis médical que celui de la franchise, aurait averti les médias de la nature de la blessure avant de prévenir Philadelphie et le board n’aurait que très peu apprécié selon le Morning Call. On notera par ailleurs que le joueur compte faire la totalité de sa convalescence à Los Angeles, ce qui le coupera totalement de sa direction et de ses coéquipiers pendant un bon mois, pas le plus rassurant pour son avenir proche.

Markelle Fultz n’est donc pas le malade imaginaire. On devrait le voir revenir sur les parquets début 2019 et il pourra donc fêter le nouvel an tranquillement à Philadelphie.. ou ailleurs. Plus le temps passe et plus les rumeurs vont se faire insistantes pour un joueur qu’on espère revoir à son meilleur niveau prochainement car après tout… c’était lui le numéro 1. 

Source texte : ESPN / Twitter 

Les visiteurs ont tapé :

1 Comment

1 Comment

  1. paul

    5 décembre 2018 à 14 h 08 min at 14 h 08 min

    Attention les gars, l’optimisme c’est bien mais un syndrôme du défilé cervico-thoracique peut n’être pas si simple à rééduquer/ récupérer.
    La zone de compression est très aléatoire, orifice de sortie des cervicales, muscles scalènes, clavicule/muscles pectoraux … et surtout l’intensité et la durée de la compression (axonotmesis pour se la racler) peuvent léser durablement les nerfs et altérer leur fonctionnement même après avoir réglé l’origine du trouble.

    Gros gros Wait & See pour Markelle.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top