Wizards

John Wall et Frank Ntilikina dans des rumeurs de trade : on savait qu’on pouvait compter sur les Knicks

John Wall

Je jure solennellement de ne pas sortir en boite le mardi et le mercredi. Sauf si j’ai envie.

Source image : Kentucky Wildcats tv

Nouvel épisode dans la saga des Wizards. Après que tout le monde ait compris que le contrat du joueur était intransférable, on nous apprend que les Knicks pourraient être intéressés pour faire une connerie. Ah les mauvaises franchises… Entre génies on se comprend toujours.

La NBA n’a vraiment aucun sens. Il n’y a même pas une semaine, on vous confirmait qu’aucune franchise n’était intéressée par Jean Mur. Et maintenant, voilà que le New York Post nous sort la meilleure de la semaine. Comment est-ce possible ? Et bien en réalité, beaucoup de franchises utilisent des petites techniques de requins de la finance. Sortez votre manuel d’économie, on y va. Pour acquérir un joueur ou un objet, autant le dévaloriser dans les médias, dire à tout le monde que vous n’êtes pas intéressés et que personne ne l’est non plus, et tadaaaam, le produit est maintenant bradé. Normalement, c’est comme ça que ça se passe, après dans ce cas précis, le meneur coûte 160 millions et le contrat n’est pas à négocier… On n’est pas en train d’acheter une vieille horloge dans une brocante là. Vu l’énormité de la somme, les Wizards ne sont pas complètement fous (non non on vous assure), autant s’en débarrasser tout de suite, même contre rien, lorsqu’il ne gagne ‘que’ 20 millions de dollars par an. Quoi ? Assumer ses choix ? Non ils connaissent pas ça.

« Certaines personnes dans la Ligue pensent que les Knicks sont en train d’accumuler les jeunes joueurs plein de potentiel et tenteront un grand coup si John Wall est disponible. Les Wizards se sont dit prêts à casser l’équipe après leur début de saison désastreux. En revanche, si l’échange a lieu, ce sera dans un deal à trois équipes. Les Knicks se sépareront probablement de Ntilikina, Dotson, Courtney Lee (pour des raisons de salary cap), un premier tour de draft 2020 et un second tour. »

La rumeur a de quoi surprendre un peu. New York est certes à la recherche d’un meneur, notre Franky national n’étant pour l’instant pas au niveau attendu. Par contre, pour cette saison, il n’y aucun intérêt à essayer d’acquérir John Wall. Kristaps Porzingis ne reviendra sûrement que l’année prochaine et la prochaine Draft s’annonce épique. Il s’agirait de commencer à perdre des matchs là d’ailleurs. Malheureusement, les Knicks ne sont toujours pas prêts à réellement tanker. Sûrement à cause de la pression médiatique de la Grosse Pomme et des visiteurs. Car oui, au Madison Square Garden, il y a 40% de touristes, ça c’est dit, donc il faut être une équipe un minimum compétitive. En tout cas, l’arrivée de Jean Mur et de son énorme contrat bloquerait le salary cap de la franchise pour les quatre années à venir. Pourtant la licorne de Lettonie n’a toujours pas été prolongé, et cet été, il y a de gros poissons sur le marché des transferts, notamment un petit joueur pas maladroit du nom de Kevin Durant.

Si jamais cette rumeur était confirmée, on peut s’inquiéter de l’attitude du meneur dans une ville comme New York. Big Apple a rendu fous même les meilleurs (tu nous manques Gérard), et ils sont nombreux à avoir perdu la motivation dans les nuits de Manhattan. Le mec arriverait même à trouver un strip club au Campanile de Vesoul, on doute qu’il ait beaucoup de chemin à parcourir pour trouver le plus proche du Madison Square Garden. En tout cas, ces propos, mélangés aux autres de cette semaine nous confirme que Frank Ntilikina est sur la sellette. Prions pour qu’il atterrisse dans une bonne équipe pas trop stupide comme les Wizards. Franchement, si les Knicks veulent vraiment commencer à gagner des matchs dès maintenant, ils feraient bien d’enfin prendre le temps de construire quelque chose avec les joueurs qu’ils ont. De plus, l’effectif est capable de belles surprises comme face aux Bucks. Mais vu comme on est parti, ils vont nous refaire le coup de 2011 à l’arrivé de Carmelo Anthony, triste d’être fan de New York quand même.

John Wall sur le marché, c’est un peu comme ce pamplemousse bio qui coûte 45 euros dans une boutique spécialisée. C’est très bon mais ça ne mérite pas son prix. Attendons nous à entendre toutes les rumeurs possibles et inimaginables dans les semaines qui viennent. Les Wizards n’ont vraiment pas l’air de vouloir payer le meneur et les dirigeants vont tout tenter. Il y a Châteauroux qui cherche un bon 1 sinon…

Source texte : New York Post

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top