Wizards

Arrêtez tout, personne ne voudrait de John Wall : quelle surprise, un joueur si calme et si attachant

TrashTalk Fantasy League

Waouh in-cré-di-blé ! Personne ne veut de Jean Mur, le pays est sous le choc.

Source image : magicmaman.com

L’info incroyablement surprenante du jour nous vient d’Adrian Wojnarowski d’ESPN. A la surprise générale, aucune équipe n’est chaude pour embaucher John Wall. Oui oui, vous avez bien lu. C’est très étonnant tout de même, pourtant le joueur ne sera payé que 35 000 fois le SMIC l’année prochaine. Étrange…

C’est qu’il va vraiment finir sa carrière aux Wizards ce Jean Mur, et pour le coup il l’avait même prédit. Désolé les fans de Washington, vous allez devoir vous le coltiner pour encore un bon moment. Aucune équipe ne voudrait donc payer 170 millions sur quatre ans pour un relou. Quelle surprise ! Les bras nous en tombent. Néanmoins, estimer que le seul contrat du joueur suffit à l’empêcher de se faire transférer serait oublier une partie du problème. John Wall est tout simplement un joueur ingérable, encore plus depuis sa prolongation au max. Ses statistiques sont impressionnantes, 19 points et 9 passes de moyenne en carrière, mais son absence de leadership est criant. Pour faire voler les billets de 1000 en boite il y a du monde, pour être capable de fermer sa gueule il n’y a plus personne. Embrouille avec les joueurs de l’équipe, embrouille avec le coach, tout le monde y passe. En plus de son attitude, le meneur stagne depuis deux ans. Il n’est toujours pas fiable aux tirs et de moins en moins impliqué en défense. Il est donc logique que Bradley Beal lui soit préféré, et c’est ce que nous explique Woj sur ESPN.

« Je pense que la situation de Bradley Beal est à surveiller de près. Il n’y a que très peu d’équipes qui ne seraient pas intéressés par lui. Le contrat, le joueur, son âge : 25 ans. Sa panoplie offensive, sa capacité à rentrer des 3-points. Je sais que Washington a reçu beaucoup d’appels le concernant depuis la semaine dernière. John Wall lui, est dans une situation différente. Vous pouvez compter sur une seule main et probablement juste avec deux doigts les équipes intéressés par lui, par son contrat, et tout ce que ça comporte. Je ne dirai jamais qu’il n’y a pas de place pour John Wall, mais je pense que Bradley Beal a un marché plus large. Si Washington veut faire quelque chose, ils récupéreront tous les éléments qu’ils veulent pour Bradley Beal. »

Il y a quelque jours, une rumeur confirmait les propos de Woj. Il était question des Charlotte Hornets et d’un éventuel échange entre Nicolas Batum et Bradley Beal. En bon chauvins que nous sommes, prions pour que Batman ne se retrouve pas dans le marasme de la capitale. Mais en tout cas, comme le dit le journaliste d’ESPNpresque toute les équipes sont intéressés par un joueur du niveau de Bradley Factures. Le joueur a prouvé l’année dernière, pendant l’absence de John Wall, qu’il avait tout ce qu’il fallait pour être un vrai leader, en maintenant son équipe à flots avec d’énormes performances (Ses 51 points contre Portland notamment), mais aussi des résultats.  Son contrat est en plus très honnête pour un joueur de ce calibre, 28 millions par an jusqu’en 2021. De plus, en dehors de franchises comme Phoenix ou Orlando, en cruel manque sur le poste de meneur, John Wall ne serait pas susceptible d’aider grand monde. Alors que Bradley Beal pourrait immédiatement apporter sur un poste où beaucoup d’équipes sont en difficulté (coucou les… Lakers ?).

Tendez bien l’oreille, un gros transfert est prévu à Washington et il y a de grandes chances pour que cela se fasse dans les prochaines semaines. L’arrivé d’un joueur comme Bradley Beal chez un contender pourrait chambouler la hiérarchie à l’Ouest comme à l’Est. John Wall lui restera probablement dans la capitale. Les strips clubs de Washington peuvent souffler, leur chiffre d’affaire est sauf. 

Source Texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top