Mondial

Coupe du Monde 2019, Day 12 : le dernier carré est connu, genre les quatre meilleures équipes au monde, et devinez qui s’est incrusté

Rudy Gobert

La Gobe putain, sah quel plaisir.

Source image : FFBB

Douzième jour de Coupe du Monde, et probablement celui qui restera le plus longtemps dans nos mémoires. Victoire héroïque des Français face à Team USA, est-ce que ça vaut franchement le coup d’en dire plus…

Les résultats du jour

  • France – Team USA : 89-79, récap juste ici
  • Australie – République Tchèque : 82-70,

On avait prévu de souffrir, de souffler, de suffoquer, et on a souffert, soufflé et suffoqué. Si on devait le refaire ? On le referait cent fois sûrement, car au bout de cette journée historique pour le basket français (et mondial !), la France a fini par sortir la terreur américaine de cette Coupe du Monde, au terme d’un match globalement maitrisé si ce n’est une légère coupure d’électricité au troisième quart-temps. La France a donc dompté l’Amérique, l’Australie a fait le taf de l’autre côté face à une République Tchèque vaillante mais trop justes, et on aura donc un plateau magnifique en demi avec d’un côté les invaincus et éternels Espagnols face à des Boomers en pleine bourre, et de l’autre, cocorico, des Français qui feront probablement jouer Benjamin Pavard poteau poste 2 afin de tromper l’ennemi argentin. Espagne – Australie, France – Argentine, la bise aux « favoris » américains, grecs ou serbes, on espère que vous avez M6 à l’hôtel.

Le MVP du jour : Rudy Gobert

21 points, 16 rebonds, 3 contres, un quasi perfect sur la ligne des lancers, un flop bien amené, un fighting spirit tellement plus intelligent que lors de son seul match « raté » de la compétition face à l’Australie… Rudy Gobert a tout fait face à Team USA et il l’a bien fait. Il l’a magnifiquement bien fait. Lancé dans un trip agressif vers le cercle qu’on ne lui connait pas forcément, le double-DPOY en titre a fait du salzer sur la défense américaine, en plus d’avoir son rendement habituel en défense. Un vrai ministre de l’intérieur, une tour de contrôle imprenable, qui a confirmé qu’il était l’un des tous meilleurs pivots du monde dans un contexte « NBA ». C’est le Rudy qu’on aime, c’est le Rudy qu’on veut vendredi face à Luis Scola, mais quoiqu’il arrive ce 11 septembre 2019 restera à jamais comme un Rudy Day.

Le programme de demain :

Lendemain de cuite, car ce soir on se la colle. Sinon y’a Pologne – République Tchèque et… Serbie – États-Unis, celle-là elle est pour Kurt Helin.

Quelle journée mes aïeux, quelle journée. 24h pour se reposer en matant des équipes de seconde zone, bah quoi, et vendredi on remet le bleu de chauffe, celui qui devra être plus beau que le bleu ciel de l’Albiceleste. Et encore une fois, merci pour tout messieurs.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top