One-on-One

Derrick Rose Award 2020 – ils pourraient retrouver la lumière cette saison : Épisode 7, Épilogue

Derrick Rose

Faites-nous kiffer comme lui après être passé par l’enfer

source image : YouTube

On vous conte depuis quelques jours les (sales) histoires de quelques uns des plus frêles physiques de la Ligue. Entre des ligaments pétés, un Achille capricieux ou un dos en compote, on a bien révisé notre anatomie mais on s’est surtout posé une question. Qui des six nommés a le plus de chances de nous faire « une Derrick Rose ». Lequel d’entre eux va nous faire dire « ah ouais mais il savait faire ça lui ? » ou encore « sacré comeback cette saison pour lui, il est All-Star après avoir été au fond du trou ». Alors accrochez vos prothèses et vos corsets, on vous récapitule les portraits de nos six estropiés candidats au Derrick Rose Award de la saison qui arrive.

Episode 1 : DeMarcus Cousins

DMC va revenir (encore une fois) cette saison, dans quel état ? Ca reste à voir mais il aura sa chance aux Lakers s’il reste healthy, après une première session de rééducation au sein des Warriors, parfois encourageante, d’autres un peu moins. Avant de retrouver l’infirmerie. Et franchement, ça nous ferait tellement plaisir de le voir rejouer au basket ne serait-ce que de façon régulière après toutes ses galères.

Episode 2 : Isaiah Thomas

Le destin d’IT c’est l’histoire avant toute chose d’un mec qui toute sa vie a dû surmonter des obstacles, continuer à se battre malgré les pépins et les doutes pour déjouer les pronostics. Un cœur immense pour s’imposer et se dépasser, faire taire les critiques et fermer les bouches. Mais a-t-il encore ce feu sacré pour revenir si son physique tient le coup ?À Washington il aura une chance de se relancer, à lui de la saisir et de prouver qu’il a encore ce feu en lui.

Episode 3 : Jabari Parker

C’est très dur de croire à un retour de Jabari à un bon niveau car sa carrière ressemble déjà à celle d’un mec incapable de faire son trou dans une franchise, de se fixer malgré des qualités indéniables. Mais sont-elles adaptées à la NBA actuelle ? En plus, le genre de phrase comme « on ne me paie pas pour défendre » ce n’est pas ce qui va aider pour t’imposer, à moins d’être capable de faire basculer les matchs tous les soirs ou presque de l’autre côté du parquet. Bon courage aux fans des Hawks !

Episode 4 : Dante Exum

C’est certainement le plus dur de la série à prévoir sur du court-terme car on ne sait pas du tout dans quel état seront ses genoux à la reprise. Ni quel est son plafond puisque le kangourou a toujours fini sur un brancard lorsqu’il commençait à faire sa place et à gratter son potentiel. On a envie de croire à autre chose qu’au début de la fin de sa carrière mais c’est dur…très dur. Ses genoux ont tellement morflé ces derniers temps que rien que le fait de le revoir sur un terrain paraît miraculeux.

Episode 5 : Michael Porter Jr

Alors lui, c’est le grand inconnu des nommés, parce qu’on a clairement aucun indice sur ce que MPJ peut donner en NBA dont il n’a toujours pas foulé les parquets. Annoncé comme un crack à son arrivée en NCAA, on ne peut toujours pas se prononcer sur son véritable niveau. Mais en tout cas une chose est sûre, il ne devrait pas avoir trop de pression à Denver puisque les Nuggets sont déjà armés sans lui. Il pourrait donc se contenter d’une reprise en douceur en misant avant tout sur le fait de rester en bonne santé la saison prochaine pour passer ensuite à la vitesse supérieure si le corps tient.

Episode 6 : Kristaps Porzingis

La licorne aura une opportunité en or de faire le comeback de l’année dans une franchise un peu plus saine sportivement que celle des Knicks, où il avait déjà montré de belles choses malgré le boxon ambiant. Son duo avec Luka Doncic à Dallas la saison prochaine pourrait faire très mal On a déjà hâte de voir les deux évoluer ensemble et Krikri part grandissime favori pour le Derrick Rose Award 2020.

Mentions honorables

Si les six lascars sus-nommés nous ont tapés dans l’œil en priorité, on n’oublie pas pour autant d’autres joueurs qui pourrait aussi tirer leur épingle du jeu et revenir du diable vauvert. On guettera donc avec intérêt les saisons de Gordon Hayward – qui doit avoir repris le rythme maintenant – ou encore Markelle Fultz – avec ou sans shoot, même si la première option est préférable. Du beau monde avec une bonne dose de talent dans les starting-blocks pour l’officieux Derrick Rose Award de la saison qui arrive.

Voilà qui clôt donc cette série de destins de mecs qui tentent de revenir à leur meilleur niveau dans la plus belle ligue au monde après avoir vécu l’enfer. Pour certains le retour sera plus compliqué que pour d’autres mais on aimerait adresser un message à tous les participants : battez-vous messieurs et ce jusqu’au bout car si Derrick Rose nous a bien montré une chose, c’est que bordel, ça en vaut la peine !                  

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top