One-on-One

Derrick Rose Award 2020 – ils pourraient retrouver la lumière cette saison : Épisode 5, Michael Porter Jr.

Pour qui la plus belle story de 2020 ???

source image : YouTube

On se souvient tous de cette nuit à 50 points pour Derrick Rose la saison dernière, cette nuit lors de laquelle on s’est tous dit : he’s back. Et on n’était peut-être pas prêts pour une telle saison de sa part, puisque quasi All-Star et auteur du comeback de l’année après de très longue saisons de galère. S’il nous a bien appris une chose le Derrick, c’est qu’il ne faut jamais s’avouer vaincu, jamais, et voilà une leçon de vie que bien des joueurs de la Grande Ligue pourraient utiliser pour initier leur comeback après une blessure. Alors… qui sont les nommés pour le Derrick Rose Award 2020 ? On continue notre tour des nommés avec, cette fois-ci… Michael Porter Jr.

Épisode 1: DeMarcus Cousins 

Épisode 2: Isaiah Thomas

Épisode 3: Jabari Parker

Épisode 4: Dante Exum  

21 novembre 2017, les Missouri Tigers balancent une bombe : leur superstar Michael Porter Jr. devrait manquer toute la saison NCAA. MPJ, c’est LE prospect en vogue pour la Draft 2018, la plupart des scouts le voient comme un Top 5 et certains en parlent même comme le top pick de cette draft. Il faut dire que sa carrière au lycée ajoutée à ses performances dans les compétitions internationales ont ouvert pas mal de mirettes. En NCAA il s’engage avec Missouri, alors ok ce n’est pas le meilleur programme universitaire pour le basket mais justement, il veut faire des Tigers un programme qui compte. En fait il a surtout choisi Mizzou parce que son père est devenu assistant là-bas. C’est bien beau les réunions de famille mais la carrière de MPJ en NCAA ne durera… que deux matchs. En novembre 2017, il doit se faire opérer du dos et est shutdown pour le reste de la saison.

On comprend très vite que cela devrait gravement affecter sa place à la draft. Dur pour les scouts de se faire une idée sur le potentiel NBA d’un joueur en se basant seulement sur des images de lycée et des compétitions FIBA. Il reviendra finalement pour jouer la March Madness mais sa blessure est bien trop importante pour qu’il puisse avoir quelque impact qui soit. Mizzou sort au premier tour contre Florida State lors d’un blowout. Arrive ensuite la draft mais les interrogations autour de MPJ persistent. Va-t-il pouvoir jouer la première saison ? A-t’il vraiment un potentiel NBA ? Ses blessures à répétition sont déjà un drapeau rouge pour pas mal de franchises. Du coup, il tombe au quatorzième choix et est selectionné par Denver. La draft est souvent la preuve qu’une blessure peut gravement ternir l’image d’un top prospect aux yeux de nombreuses franchises. Si certains en sortent indemnes (coucou Kyrie Irving) on peut citer des tas d’exemples récents dans le même cas que MPJ, le plus récent d’entre eux étant Bol Bol, un temps Top 5 quasiment assuré et qui se retrouvera 44 le soir de la draft, sélectionné par… les Nuggets. Alors soit le staff médical des Nuggets est complètement pété et ne voit pas ce qui est évident pour 29 autres franchises, soit on a affaire à des génies de la remise sur pied mais en tout cas les Pépites ont pris deux sacrés paris.

Dans une interview pour le Platers Tribune il confie à quel point ne pas avoir pu montrer ses talents est un crève-cœur, il parle aussi de la difficulté de la rééducation. L’opération lui a permis de soigner une hernie discale mais les chirurgiens ont aussi touché les vertèbres L3 et L4, ce qui est assez rare dans le contexte d’une hernie. Et c’est là qu’on se dit qu’il y a un truc pas net chez lui, à 21 ans le gars souffre déjà d’une blessure rare dans le monde du sport. Alors ok le palmarès au lycée est ouf mais bon le garçon n’est juste pas fiable physiquement Pas étonnant que la rééducation soit compliquée physiquement et moralement quand tu sais que ta carrière NBA est peut-être déjà flinguée à cause de ton dos, et puis c’est pas comme si ça allait s’améliorer en vieillissant et en prenant des tartes tous les soirs par certains des athlètes les plus physiques au monde.

Espérons maintenant qu’il ait enfin une chance de se montrer au niveau NBA la saison prochaine. Cependant rien n’est moins sûr, c’est à dire que ça va être un tout petit peu tendu d’aller chopper la place des autres dans une rotation aussi riche que celle de Denver. Les Nuggets ont affirmé qu’il devrait être opérationnel pour le training camp, et le gonze a intérêt à s’arracher car les places vont valoir cher. Maintenant, si son talent égale la hype qu’il avait en sortie de lycée, les Nuggets tiendront une nouvelle pépite, aka celui qui devait être number one pick en 2018. Il leur permettra d’ajouter un nouveau talent offensif dans ce qui était déjà l’une des meilleures attaques de la ligue l’an dernier, miam miam comme dirait Glen Davis.

Probabilité de remporter le Derrick Rose Award : 35%

Ses chances pour le DRA ? Allez on veut y croire, on veut croire qu’il n’est pas un bust. Déjà parce qu’il est dans une bonne situation collective et puis parce qu’il triche un peu pour cette récompense. D’habitude on se concentre sur les comebacks de mecs que l’on a déjà vus au niveau NBA. Lui, personne ne l’a vu, ni en NCAA, ni en NBA donc il part avantagé. Tout ce qu’on verra de bien de sa part sera valorisé puisque jamais vu auparavant, et puis ce n’est pas comme si la NBA était hyper regardante sur les règles de ses awards. Il parait même que Ben Simmons part cette année encore grand favori pour le titre de Rookie of the Year 2020.      

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top