Pelicans

Alvin Gentry prolongé par les Pelicans : en Louisiane on change tout, sauf le coach

Alvin Gentry

La réaction d’Alvin Gentry quand il a appris qu’il était prolongé.

Source : Youtube

Au moment où ça bouge le plus chez les Pelicans avec le départ d’Anthony Davis, qui a provoqué un cataclysme dans le Bayou, les dirigeants ont décidé de rester fidèles à leur coach Alvin Gentry. Histoire qu’il y ait au moins un truc en commun avec la franchise de l’année dernière quoi.

Cette semaine n’a pas vraiment été de tout repos en Louisiane. Anthony Davis a été transféré aux Lakers dans un gros échange incluant Lonzo Ball, Brandon Ingram, Josh Hart et trois tours de Draft dont le quatrième pick de 2019. Une belle affaire pour le vice-président exécutif des opérations basket David Griffin, qui se retrouve avec un effectif sacrément changé, mais aussi bien jeune et bien talentueux. Avec la future arrivée de Zion Williamson, on commence à avoir un 5 de départ qui ressemble à quelque chose côté Pelicans et on aurait presque une franchise attractive. Une franchise attractive, les Pelicans, qui l’eût cru…? Et pour superviser tout ça, la franchise a décidé de miser sur la continuité, en activant leur team-option sur le contrat d’Alvin Gentry. Le coach de 64 ans sera désormais lié aux Pels jusqu’en 2020-21 d’après ESPN. Un choix fort après la pâle saison de New Orleans, où Gentry n’aura mené ses gars qu’à une vilaine 13e place de Conférence, dans une saison minée par les envies de départ d’AD. Pour NBA.com, David Griffin s’est justifié de cette prolongation :

« Nous ne pourrions pas être plus heureux qu’en prolongeant notre relation avec Alvin. Il est exactement le bon entraîneur au bon moment pour cette franchise. Comme je l’ai déjà mentionné à plusieurs reprises, la vision commune que nous avons pour l’avenir des Pelicans, à la fois sur et en dehors du terrain, nous permettra de constituer un effectif qui collera parfaitement à la fois culturellement et tactiquement. Peut-être plus important encore, la relation que nous avons construite au cours de nos nombreuses années de collaboration nous permettra de nous remettre en question, nous renforcer et grandir mutuellement ainsi que notre franchise. »

Pour rappel, Alvin Gentry était arrivé à la tête des Pelicans en 2015 alors qu’il avait déjà un beau petit CV, passé par le Heat, Detroit, Phoenix en tant que head coach, ou encore Golden State et les Clippers en tant qu’assistant. Depuis son arrivée en Louisiane, il affiche un bilan de 145 victoires pour 183 défaites, avec une seule qualification en Playoffs en 2018, où les Pelicans étaient allés jusqu’en demi-finales de Conférence Ouest. Pas ouf, mais on ne peut pas dire que le bonhomme soit un rookie dans le milieu puisqu’il est l’un des six entraîneurs actifs à avoir coaché au moins 1 000 matchs de saison régulière. Pas rien quand même. Et il se pourrait bien qu’effectivement, comme le pense David Griffin, ce soit lui l’homme de la situation pour débuter la nouvelle ère des Pelicans, marquée par un effectif talentueux et très jeune. Si Julius Randle pourrait bien quitter le Bayou cet été, Gentry aura quand même deux-trois armes pour débuter sereinement la saison prochaine. Et on se dit aussi que ça pourrait être kiffant de voir Zion et Lonzo Ball jouer ensemble avec le jeu très rapide que Gentry a l’habitude de prôner.

Alors qu’on est sur du changement à de nombreux niveaux côté Pelicans, on a décidé de ne rien modifier pour ce qui est du head coach. Alvin Gentry a été prolongé jusqu’en 2020-21, et va pouvoir s’amuser avec un effectif prometteur et talentueux. Allez les Pels, faites-nous kiffer un peu.

Source texte : ESPN, NBA.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top