Raptors

Les meilleurs moments de la parade des Raptors : kilos de cigares, litres de champagne et millions de fans, Toronto a kiffé !

Kyle Lowry

Magique, tout simplement !

Source image : YouTube

À chaque effort son moment de gloire, et c’était le cas hier pour nos nouveaux Champions NBA. Les Raptors ont été acclamés dans les rues de Toronto, de quoi se rendre compte de la dimension prise par le basket dans cette ville et plus largement dans le pays tout entier. Et forcément, le défilé des héros a proposé quelques moments mythiques et forts en émotions. Voici un condensé des scènes cocasses et marquantes observées hier.

Nous sommes le lundi 17 juin 2019 à Toronto et ce n’est pas un jour comme les autres. Tim est un employé modèle qui quitte son appartement à 8 heures pour rejoindre les bureaux afin de recommencer une semaine dans le plus grand des calmes. Mais tout ne va pas se dérouler comme prévu pour Tim, qui met à peine un pied dehors avant de se faire emporter par la marée rouge. Tim est paniqué mais remarque très vite que l’atmosphère est bonne et festive. Ainsi, il reprend ses esprits et voit environ deux millions de fois la même réplique « We The North » inscrite sur des t-shirts et autres goodies. Du coup, même s’il n’est pas originaire de Toronto, il se prête au jeu si bien qu’on le perd de vue assez rapidement et qu’il est vite impossible de le retrouver parmi ces millions (oui) de fans qui ne demandent qu’à célébrer leurs champions.

Bref, tout le monde semble s’amuser, notamment les héros qui trônent sur le toit de leur bus. On peut y apercevoir Danny Green et sa nouvelle coiffure totalement hors-sujet, Marc Gasol qui se lâche comme rarement, arrosant la foule de champagne, mais surtout Kawhi Leonard qui brandit à de multiples reprises le trophée Larry O’Brien. On sait que la victoire finale est le seul argument qui permet à The Klaw de faire la fête sereinement, sans culpabiliser. Ainsi, les Raptors continuent la parade en direction de l’Hôtel de Ville pour y terminer avec les discours. Sur le chemin, c’est un paysage dont on ne se lasse pas avec des scènes toujours plus folles. Big up au type déguisé en raton laveur qui escalade le lampadaire pour se mettre à hauteur du bus des joueurs, ça c’est un fan.

Cette-fois ci, Leonard n’a pas peur de la médiatisation puisqu’il semble même profiter des festivités en s’allumant un gros cigare en mode LeBron. Sauf que Kawhi a une raison de se le fumer. Et puis sincèrement, si le tabac peut l’aider à se lâcher un peu pendant cette journée qui restera comme l’une des plus marquantes de sa vie, on signe. C’est fou de se dire que des types comme lui et J.R. Smith cohabitent au sein de la même planète. Il ne sera d’ailleurs pas le seul à sortir la tabatière puisque c’est presque tout l’effectif des Dinos qu’on aperçoit en train de fumer. Dès lors, on peut s’inquiéter pour Kawhi qui ne doit pas avoir l’habitude, faudrait pas qu’il finisse la journée avec le caleçon de Justin Trudeau sur la tête tout de même.

Bon allez, il fallait quand même qu’on vous montre Danny Green car c’est très marrant. Apparemment il a réussi à lock-down tout le monde sauf son coiffeur : voilà les cheveux de David Luiz avec la coupe de LaMelo Ball, ça pue le pari cette histoire. Quelle audace tout de même, il se permet d’envoyer des 2/11 à trois points pour terminer avec la gueule d’un mec du Park sur NBA2K. Mais bon, tout est pardonnable, ils sont champions.

Autre star de la parade, monsieur Marc Gasol. Comme indiqué au-dessus, le pivot espagnol est en roue libre et vit sa meilleure vie. Marco a probablement plusieurs grammes d’alcool dans le sang mais kiffe la life comme jamais. Si vous avez besoin d’un mec pour animer une fête, pensez à lui, il mettra l’ambiance à coup sûr. Le plus gros highlight de sa saison.

Le périple suit son cours et quelque chose de très amusant se produit à terre. Un sosie de Kawhi Leonard signe des autographes et prend des selfies comme s’il était le vrai. Alors au premier abord, on peut trouver une ressemblance mais une fois que le type se redresse pour gratter seulement deux centimètres aux fans, on comprend l’arnaque. Régalez-vous car dans le genre escroc sur l’échelle de Patrick McCaw, on est à 9,25/10.

Parlons un peu profondeur de banc. Et oui, Norman Powell ne s’est pas gêné pour fêter le titre comme il se doit. Le bougre a arrosé un journaliste avec un champagne de meilleure qualité que ses prestations en Playoffs. Le journaliste est sous le choc et lâche en rigolant : « Comment peux-tu me faire ça Normi ?! ». On rigole mais essaie un peu de faire ça à Masai Ujiri et c’est chez les Suns que tu vas te retrouver, salopiaud.

Enfin, le bus arrive Place de l’Hôtel de Ville où le maire et les politiques de Toronto les attendent. Place désormais aux discours où quelques joueurs vont prendre le micro pour s’adresser au peuple du Nord. Kawhi Leonard se prête au jeu et la scène qui suit est mythique dans l’histoire de l’auto-dérision. Son rire avait tant été moqué puisque le bruit ressemblait à une Clio qui démarre DeRozan. Le MVP des Finales va le reproduire, faisant ainsi exploser la foule et ses partenaires. D’ailleurs, il tourne le dos au public, ce qui semble être encore une fois un signe de timidité. On t’aime Kawhi !

Néanmoins les politiques sont présents et c’est du sérieux puisque The Klaw et tout le roster des Dinos vont se voir remettre les clés de la ville. Bof, tout ce dont Kawhi a besoin, c’est les clés du gymnase et de chez soi. Mais c’est quand même une magnifique récompense pour un groupe qui a porté Toronto au sommet.

Ainsi la cérémonie va se terminer, mais les joueurs vont sûrement continuer à faire la fête encore un petit peu. Il n’empêche que la journée n’a pas été parfaite puisque des coups de feu ont éclaté pendant la cérémonie, faisant quatre blessés. Les suspects ont heureusement été arrêtés et les célébrations ont pu continuer malgré ces trouble-fêtes. Nous adressons néanmoins nos pensées aux personnes touchées et comme on dit : North Over Everything !

Source texte : Twitter / ESPN

1 Comment

1 Comment

  1. recessif

    18 juin 2019 à 19 h 02 min at 19 h 02 min

    on a vraiment l’air con avec ces téléphones …
    qui assiste à la parade au final ?
    nous, ou notre mobile ?

    ca me déprime

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top