Warriors

Stephen Curry n’inquiète pas les Warriors : genre le meilleur shooteur de l’histoire aurait oublié comment tirer

Stephen Curry

Il galère depuis trois matchs, mais le MVP unanime pourrait bien exploser cette nuit.

Source image : YouTube

En difficulté depuis le début des demi-finales de Conférence, Stephen Curry sort de son pire match des Playoffs. Pourtant, ni ses coéquipiers, ni son coach ne tirent la sonnette d’alarme. Bien au contraire, tout le monde s’attend à un gros match cette nuit.

Il faut dire les choses telles qu’elles sont : Steph Curry n’est pas à son meilleur niveau depuis le début de la série face aux Rockets. Sur le papier, c’est 18,3 points, 4,3 rebonds et 4,3 passes décisives, mais les pourcentages font tâche : 35,3% au tir et 25% du parking, c’est ça le meilleur shooteur de l’histoire ? Le Chef n’est pas dans son assiette, peut-être gêné par une cheville, ou par un doigt qu’il a dû remettre en place dans le Game 2, mais il ne peut pas se cacher derrière ça. Tout le monde joue avec des bobos plus ou moins importants à ce stade de la saison, et au vu de son statut, Curry doit avoir un impact différent sur les matchs. Les Warriors ont beau mener 2-1 face à Houston, ils viennent de lâcher la dernière rencontre, après prolongation. Et le Baby Face Assassin s’est illustré par un lay-up manqué à un moment crucial. Sur la série, il est également à 8/32 de loin, après avoir sorti un 24/48 au premier tour face aux Clippers. Mais pour Draymond Green, il n’y a pas de raisons de s’inquiéter, comme il l’explique à Nick Friedell d’ESPN.

« Je pense que Steph sait trouver l’équilibre entre s’en vouloir et avancer. Et je pense que c’est important. Ça fait partie des raisons qui font de lui le shooteur qu’il est. Je pense que si tu parles à quiconque joue au basket, la chose la plus dure est de rater des tirs mais de continuer à tirer. Votre confiance disparaît, vous commencez à réfléchir… Mais Steph va manquer quatre tirs de suite et tenter un heat-check la cinquième fois. Genre de 10 mètres. Je ne sais pas si c’est bien ou mal, mais ça marche pour lui. Donc je sais qu’il n’y pense pas trop. En tant que compétiteur je sais qu’il s’en veut, et je pense que c’est bon signe pour nous. Ça va probablement le pousser à être agressif, et on aime quand il est agressif, donc je pense que tout ira bien. »

C’est annoncé : le Game 4 de cette série entre Golden State et Houston pourrait bien être le Curry Game. Après trois matchs médiocres, certains spectateurs, matrixés par la culture de l’instant, ont remis en cause le talent du Chef et sa capacité à assurer dans les gros matchs. Quand bien même lors du Game 1, malgré son 3/10 de loin, le double MVP n’avait pas tremblé au moment de planter le dagger dans la dernière minute. Et pour l’aider dans sa reconquête, le Baby Face Assassin va pouvoir compter sur un paramètre majeur : la forme de Kevin Durant. Le Snake roule sur toutes les défenses depuis un mois, et sa seule présence offrira à Curry des positions favorables en attaque. Avec un état d’esprit revanchard et une confiance inébranlable, le meneur de jeu peut rappeler à tout le monde pourquoi les mauvais matchs ne signifient rien avec lui. Steve Kerr le rappelle d’ailleurs.

« Généralement il fait un bon match [quand il sort d’un mauvais match]. Il est juste très, très compétitif et il entre dans la zone, et il s’énerve un petit peu. Il joue avec beaucoup de concentration et beaucoup de combativité, donc c’est ce qu’on attend de lui. »

Les Rockets sont prévenus, Steph Curry va sans doute vouloir se rattraper après son 7/23 du Game 3. Le genre de match où le Chef pourrait doubler son total de trois-points sur la série, et rappeler au monde le genre de joueur qu’il est. Le meilleur shooteur de l’histoire sera attendu à son meilleur niveau ce soir, à lui de faire taire les sceptiques.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top