Jazz

Donovan Mitchell promet de réagir face aux Rockets : Spida Man aurait-il trouvé sa kryptonite ?

Donovan Mitchell

Après le rookie wall, voici le Rockets wall.

Source image : YouTube

Dur dur ce début de Playoffs pour le Jazz. Alors que les Mormons sont une nouvelle fois arrivés en postseason avec un statut d’équipe poil à gratter qui allait être chiante à jouer pour tout le monde, deux blowouts plus tard et voilà que l’aura semble déjà bien écornée…

Et bien entendu, celui qu’on attendait en tête de ligne côté Utah, c’était logiquement Donovan Mitchell. Le sophomore sort d’une régulière dans les cordes de celle de l’an passé, qui lui avait valu une grosse mention honorable pour le titre de rookie de l’année. Ce qui avait d’ailleurs fait la différence pour Spida, c’est sa campagne de Playoffs 2018 tout simplement astronomique, et en particulier sa série face au Thunder : face à la bande du Brodie, Mitchell avait tourné à 28,5 points de moyenne, dont notamment un gros coup de chaleur lors du Game 6 en claquant 38 gros pions. Vous vous imaginez bien qu’on était parti sur du chiffre all-time en postseason pour un rookie. Malheureusement, au tour suivant, le Jazz s’était heurté aux Rockets de The Beard, et dépassé par les événements, Spida  tourna à à peine plus de 19 points de moyenne, le tout avec une adresse assez infâme de 36% sur la série, pour finalement une défaite 4-1 de son équipe. Une gifle assez violente, mais compréhensible, et on attendait avec impatience de le voir revenir plus fort cette année.

Oui, sauf qu’il semblerait que l’on ait trouvé la kryptonite du Jazz, capable de transformer au passage l’Araignée en petite libellule inoffensive. De qui parle t-on ? Dans le mille, ce sont encore une fois les Rockets de The Beard, qui décidément, sont une mauvaise match-up pour la troupe de Quin Snyder. On ne va pas jouer les mauvaises langues en disant que le tarif sera le même que la saison dernière, mais force est de constater que ça en prend drôlement le chemin, avec encore une fois un Donovan Mitchell impuissant. Pour le moment, c’est même pire que l’an passé, avec 15 points par match à 32% au tir, le tout en prenant sept tirs du parking par match pour une adresse de même pas 27%, un peu vomitif quand même… Il va vite falloir se ressaisir et arrêter de vendanger dans tous les sens, même si la saison approche. Et ça, le principal intéressé a voulu y mettre un point d’honneur auprès de Tim MacMahon d’ESPN. Oui, Mitch’ sait qu’il est dégueulasse, pour le moment, et oui, il va tout faire pour rectifier le tir, littéralement, en arrivant le couteau entre les dents.

« Evidemment, ça ne peut pas être pire que l’effort et les performances que j’ai donné jusqu’à maintenant. Je veux dire, vous ne pouvez que vous améliorer en partant de là. Ils ont simplement été plus durs que nous, ils ont mieux joué que nous.

Ça a commencé avec la première action du Game 2. Eric Gordon a donné le ton, j’ai perdu la balle et derrière ils ont scoré. A partir de là, c’était juste l’état d’esprit, et je pense qu’il s’agit simplement de ça, d’un état d’esprit. Vous pouvez faire tous les systèmes que vous voulez, mais c’est juste un état d’esprit sur à quel point vous voulez jouer dur. »

Coach Snyder a emboîté le pas de son joueur en déclarant qu’il y avait une différence entre boxer et envoyer des patates de forains, et que tout résidait dans l’exécution. Que ce soit chirurgical ou pas, il va en tout cas falloir que Spida et le Jazz touchent enfin le menton de Houston, pour éviter le KO technique.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top