Celtics

Preview Celtics – Heat : un bon petit classique de l’Est, ça fait jamais de mal !

kyrie irving

Qui pour stopper Uncle Drew ce soir ?

Source image : NBA League Pass

En ce MLK Day 2019, du spectacle et des rencontres alléchantes sont au rendez-vous et les stars qui seront de sortie ce soir sont prêtes à nous en mettre plein la vue. Sixers et Rockets nous préparent du lourd, Warriors et Lakers vont envoyer du bois également. Mais pour ceux qui sont 100% East, sachez que les Celtics et le Heat se rencontrent ce soir à minuit, et inutile de dire que ça va saigner.

Le mauvais début de saison est désormais dans le rétroviseur pour Miami qui a mis un gros stop aux rumeurs de tanking par l’intermédiaire de Pat Riley mais aussi sur le terrain. Du coup, à force de coaching léché et de persévérance, la franchise de Dwyane Wade est de retour aux affaires et se retrouve dans le Top 8 de l’Est avec un bilan à l’équilibre (22-22). Des victoires références face à de gros adversaires grâce à un collectif extrêmement bien huilé ont permis au Heat de passer de punching-ball humain à équipe poil à gratter, un peu à la manière des Clippers de l’autre côté du pays. C’est donc avec humilité mais aussi une certaine confiance que la troupe de Flash se rend à Boston pour affronter les Celtics au TD Garden. Bien que les performances restent très irrégulières, le Heat a montré à plusieurs reprises qu’il était capable de proposer du beau jeu et de rivaliser avec n’importe qui dès lors que les joueurs sont dans un bon soir. À noter que Miami devra encore et toujours faire sans Goran Dragic. Heureusement, l’équipe a su trouver un équilibre avec davantage de ballons filés à Josh Richardson et la magnifique trouvaille de Coach Spoelstra avec Justise Winslow au poste 1 qui apporte fougue et défense. Ce dernier devrait d’ailleurs poser plus d’un problème à son adversaire du soir, Kyrie Irving. En effet, le meneur des Celtics devra se taper un mec qui lui rend bien 10 kilos et 10 centimètres. La match-up ressemble fort à la clé du match d’un côté et de l’autre.

Côté Celtics, on a repris un peu du poil de la bête au niveau des résultats et la barre des 30 victoires n’est plus très loin. Néanmoins, on ne sent toujours pas une énorme sérénité dans le jeu pratiqué par les disciples de Brad Stevens. Boston est prenable et ça, les adversaires l’ont en tête. Ce qui pourrait en revanche calmer les ardeurs des Floridiens, c’est la bonne dynamique des Celtics dans leur enceinte du TD Garden. En effet, les Verts restent sur huit victoires d’affilée à la maison en ayant battu trois gros poissons de la Conférence Est : Philadelphie à Noël, Indianapolis il y a dix jours et Toronto tout récemment. Et hormis contre les Pacers, un homme a été l’instigateur de ces grosses victoires, Kyrie Irving. L’ancien lieutenant de LeBron à Cleveland sait être présent dans les grands rendez-vous et nul doute que le MLK Day sera une occasion en plus pour le dribbleur fou d’éclabousser la Ligue de son talent, lui qui reste sur trois prestations époustouflantes. Le numéro 11 est l’homme de la situation actuellement et permet à Boston de conserver une certaine dynamique de victoires malgré le jeu parfois moyen proposé par l’équipe. Il est incisif tout en faisant jouer ses partenaires, tout ce qu’on lui demande. Ce match sera également l’occasion d’observer une bataille tactique entre deux des meilleurs coachs de la Ligue que sont Erik Spoelstra et Brad Stevens. L’entraîneur des Celtics, dont la tâche a parfois été plus difficile cette année, a moins eu l’occasion de nous impressionner qu’à l’accoutumée. À l’inverse, le regain de forme du Heat à travers les choix tactiques de Spo (la responsabilisation de Dwyane Wade en chef de banc, la progression constante de Bam Adebayo, la repositionnement gagnant de Winslow au poste 1) ont une fois de plus été payants, en plus d’épater les observateurs. Tout est donc réuni pour assister à un beau match de panier ballon entre deux équipes aux prestations irrégulières mais qui tout à fait capables de proposer du jeu collectif et spectaculaire.

Ce soir à minuit, Celtics et Heat s’affrontent dans un match qui s’annonce passionnant. Il y a une semaine, Miami avait dominé Boston en Floride. Il est donc l’heure pour les hommes de Brad Stevens de montrer de quel bois ils se chauffent. Un bon petit match de l’Est des familles, ce qui signifie dureté, intensité mais aussi coups de p*** bien sentis. Allez, pas de gros mots, gardez-les pour ce soir devant la téloche.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top