Rockets

Carmelo Anthony à Houston c’est imminent : on espère pour Mike D’Antoni que le Xanax est remboursé par la sécu

Carmelo Anthony

À défaut de gagner le titre NBA, les Rockets pourraient décrocher celui de pire défense de la Ligue.

Source image : YouTube

Clint Capela n’a toujours pas de contrat, Ryan Anderson est toujours dans le roster, le mot défense n’existe plus dans une partie du Texas… mais tout va bien, puisque Carmelo Anthony devrait s’engager du côté des Rockets. Houston tient son Big Three (non).

Après avoir enregistré les départs de Trevor Ariza et Luc Mbah a Moute, avoir mis la blinde sur 60 matchs et une moitié de Playoffs de Chris Paul, et toujours pas prolongé Clint Capela, Houston continue de s’éloigner du titre NBA. Car tenez-vous bien : pour l’instant, la franchise a récupéré Michael Carter-Williams et James Ennis. No disrespect, mais niveau recrutement, ça commence sérieusement à sentir le roussi. Surtout que les Rockets ne s’arrêtent pas là. Devenu agent libre après le trade à 3 équipes entre OKC, les Hawks et Philadelphie, Carmelo Anthony devrait s’engager avec Houston pour un an au minimum vétéran, comme l’annonce le très sérieux Marc Stein du New York Times.

Donc on résume. Pour l’instant, les Rockets remplaceraient Luc Mbah a Moute par James Ennis, et Trevor Ariza par Carmelo Anthony… lol. Certes, offensivement, Melo pourrait faire quelques bonnes choses, avec un arsenal beaucoup plus fourni qu’Ariza. Il peut jouer dos au panier, prendre son vis-à-vis en isolation en cas de match-up favorable (ou pas, il fait un peu ce qu’il veut de ce côté-là), et peut planter en catch-and-shoot. Mais avec deux des meilleurs créateurs de la Ligue à ses côtés, du nom de James Harden et Chris Paul, on risque de ne pas avoir beaucoup de situations avec un Melo porteur de balle, ce qui va le limiter dans ce rôle qu’on surnomme Melo Team USA, où il s’était contenté de sanctionner sur du shoot longue distance. Et comme l’expérience à OKC le démontre, le joueur ne semble pas très chaud pour tenir ce rôle, puisqu’il sort de sa pire saison en carrière. Et alors en défense… passer d’un Trevor Ariza à Carmelo Anthony, c’est un cadeau pour tous les postes 3 de la Ligue, et un spot TTFL premium pour tous les accros ici présents. Mais bon, Chris Paul va jouer avec son pote, James Harden a l’air content, et Mike D’Antoni a son stock de Xanax, donc normalement ça devrait aller non ?

Un été 2018 des Rockets sponsorisé par Spasfon. Houston devrait donc récupérer Carmelo Anthony au poste 3, pour former leur Big Three remplacer la perte considérable de Trevor Ariza. On reste au conditionnel cependant, car rien ne devrait être officialisé avant la semaine prochaine, le temps de tout faire valider par la Ligue, et régler les petits détails contractuels.

Source texte : The New York Times

2 Commentaires

2 Comments

  1. ljin

    24 juillet 2018 à 11 h 53 min at 11 h 53 min

    Il va falloir un rendez-vous chez le psy pour MDA et un apéro pour nous. Challenge apéro : ne pas rire tous les 3 secondes en se demandant comment t’as fait pour passer de « presque finaliste NBA » à… ça.

  2. Samsam

    25 juillet 2018 à 13 h 24 min at 13 h 24 min

    Je suis au bout du roulax, merde quoi Carmelo (je prie pour qu’il ne soit pas dans le 5)…
    L’avenir des Rockets semble bien sombre… déjà Beverly et Lou William je l’avais mal vécu (même si ça c’est avéré fructueux ensuite) et maintenant Travor Ariza c’est un peu l’âme des « New » Rockets qui s’envole avec lui.
    Au moins qu’ils ressigne Capela pitié !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top