Rockets

Officiel : Chris Paul prolonge à Houston pour 4 ans et 160 millions de dollars, oh le gourmand…!

Chris Paul
Source image : NBA League Pass

Alors qu’on pensait le voir potentiellement négocier une prolongation au rabais pour permettre à son management de l’entourer bien comme il faut, Chris Paul a signé une extension de 4 ans et 160 millions de dollars chez les Rockets. Miam miam.

Arrivé l’an dernier suite au transfert entre Los Angeles et Houston, CP3 était au coeur de l’exceptionnelle saison offerte par les Rockets depuis octobre dernier. En duo avec James Harden, le meneur permettait à Mike D’Antoni et son staff de réaliser la meilleure campagne de l’histoire de la franchise, offrant par conséquent au barbu un trophée de MVP clairement mérité. La suite, on la connaît, c’est en Playoffs que Paul va augmenter son niveau de jeu pour tenter d’emmener les Rockets jusqu’au titre. Décisif face au Jazz, infernal face aux Warriors, le vétéran va malheureusement devoir quitter les siens sur une sale blessure et ainsi voir l’élimination de ses coéquipiers après deux défaites consécutives, aux Games 6 et 7. Mais ce n’est pas cette déception qui a refroidi le management de Houston, conscient d’avoir en Paul et Harden un formidable duo de ball handlers. Dès la fin de la saison texane, CP3 avait annoncé qu’il souhaitait toucher le max, ce qui avait fait froncer les sourcils de pas mal de monde. Il faut dire qu’en ayant 33 ans bien tassés, en n’ayant qu’une saison à 82 matchs en carrière et un dossier médical particulièrement épais, on se demandait si c’était vraiment ce dont les Rockets avaient besoin. Pire encore, avec des prolongations attendues à ses côtés, on craignait le pire.

Mais finalement, Daryl Morey et ses collègues n’ont pas hésité une seule seconde. Dès l’ouverture de la free agency, le management texan a mis la blinde sur Chris Paul, notamment afin de lui montrer qu’on était pas là pour trier des lentilles du côté de Houston. Ce sont donc 160 millions de dollars qui seront donnés au meneur sur les 4 prochaines saisons, un contrat max qui répond à la demande de CP3. Seule concession véritablement faite sur les négociations, la fameuse cinquième année que le lutin avait intégré au nouveau CBA signé par les joueurs et les propriétaires l’an dernier. Alors qu’il aurait pu se la couler douce avec un gros pactole jusqu’à ses 38 ans, disons que Popol pourra faire ses grigris jusqu’à 37 et devra ensuite terminer sa carrière sur un dernier deal d’au revoir. C’est un vrai risque qui est pris par la franchise texane, un risque compréhensible compte tenu des éléments avancés à l’instant, mais qui pourrait coûter très cher si le reste de l’effectif ne peut s’entasser dans les finances des Rockets. Eric Gordon, Trevor Ariza, Gerald Green, Clint Capela, Luc Mbah a Moute, plusieurs joueurs vont devoir faire leurs valises, sauf si Houston réalise un miracle autour du dossier Ryan Anderson. Et même en se séparant du sniper, il y aura du puzzle à gérer pour que tout le monde soit satisfait.

Mais James Harden ne pouvait être déçu, et Chris Paul le savait pertinemment. Le meneur reste à Houston pour les 4 prochaines saisons, maintenant on connaît l’objectif plus que jamais : il faut une bague au duo.

Source : ESPN

1 Comment

1 Comment

  1. Max

    1 juillet 2018 à 6 h 51 min at 6 h 51 min

    Trop gourmand le cricri, maintenant ils ont perdue Ariza a cause de ça, la FA viens juste de commencer mais a part des min vétéran j’vois pas comment il vont se renforcer…

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top