Rockets

Officiel : Michael Carter-Williams signe pour 1 an à Houston, 1,9 millions l’année ça change de CP3

Chris Paul
Source image : YouTube

Signature discrète mais potentiellement excitante du côté de Houston, l’arrivée de Michael Carter-Williams chez les Rockets. Le meneur apportera sa taille et sa défense dans la clique de Mike D’Antoni.

Et dire qu’il était Rookie de l’année il y a seulement 4 ans. Plus les jours passent, plus MCW semble venir d’une autre décennie, tant il a bourlingué et galéré en NBA. Sa première campagne à près de 17 points, 6 rebonds et 6 passes de moyenne lui permettait de se faire un nom chez les pros, avec un potentiel intéressant et une douce connaissance du jeu. Seulement, entre pépins physiques, reconstruction mouvementée à Philadelphie et transferts, le bonhomme n’arrivait pas à trouver son rythme. Milwaukee pendant un an et demi, puis Chicago pendant une saison, puis nouvelle tentative à Charlotte, Mike vient de signer dans sa 5ème équipe en 5 saisons. Le genre de montagnes russes qui ne permet pas à un joueur de se poser un instant et créer des automatismes, mais Carter-Williams espère justement devenir la nouvelle pièce majeure du banc de Houston en ayant décidé de signer là-bas. Pour le minimum salarial, c’est-à-dire 1,9 millions de dollars, le garçon va pouvoir déballer ses valises et prendre des petites habitudes dans une équipe qui gagne. Ce qui crée un vrai changement quand on voit les équipes par lesquelles il est récemment passé.

Maintenant, on connaît la clé de la réussite pour un gars comme Michael Carter-Williams. Le meneur n’a pas tapé une seule saison à plus de 70 rencontres jouées, l’infirmerie c’est plus ou moins sa salle de bain. Pire encore, depuis sa deuxième saison en NBA, il n’a pas tapé la barre des 55 rencontres. C’est donc un petit calvaire que vit MCW depuis ses débuts à Philadelphie, et il espère apporter ce qu’il sait faire de mieux aux Rockets. Du shooting ? Clairement pas. Mais entre sa taille (1m98) et son envergure, Mike est ce genre d’hybride capable de défendre sur deux à trois postes. On l’a notamment vu du côté de Charlotte l’an dernier, si son attaque n’est plus ce qu’elle était, sa défense est très valuable et Houston veut justement miser dessus. Dans une Ligue où les Finales de conférence ont montré quasiment aucun pivot, avoir des joueurs capables de switcher sur plusieurs postes est devenu fondamental. Carter-Williams aide en ce sens, lui qui pourra aider le staff de Jeff Bzdelik à développer une défense encore meilleure dans le Texas. Et si le meneur parvient à faire une solide saison dans une équipe encore placée tout en haut de la NBA, nul doute qu’il sera fortement demandé sur le marché des agents libres dans un an. D’où la pertinence du pari tenté.

Sans être renversante, la signature de Michael Carter-Williams à Houston est une belle petite idée. Les Rockets ont tout ce qu’il faut en attaque, la défense sera contente de pouvoir compter sur MCW.

Source : ESPN

1 Comment

1 Comment

  1. Attilaa

    10 octobre 2018 à 13 h 37 min at 13 h 37 min

    76 points de moyenne ? DAMN !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top