Knicks

NBA Flashback 2017-18 #4 : quand Kristaps Porzingis nous teasait une saison de MIP… et soudain le drame

Kristaps Porzingis

Le genre de ligne de stats qu’il est capable de nous servir… presque tous les soirs cette saison ?

Source image : NBA League Pass

Les anciens en ont pris l’habitude et les petits nouveaux vont le découvrir, les deux mois d’été sur TrashTalk sont chaque année l’occasion de dormir un peu de vous faire revivre le meilleur de la saison écoulée. Perfs individuelles, séries de Playoffs, posters de cannibale, game winners ou patates de forain, il y en aura pour tous les goûts et ce jusqu’au 31 août prochain. Allez, mode rétroviseur enclenché, parce qu’elle était vraiment pas mal cette saison 2017-18…

On a failli l’oublier, mais il y a quelques mois Kristaps Porzingis nous offrait un début de saison digne d’un MIP en puissance, voire d’un… MVP. Et ouais mon pote. Puis Victor Oladipo a débarqué dans nos vies, puis le ligament croisé du genou gauche du Letton a pété. Shit.

Un début de saison en boulet de letton et un chef d’œuvre face aux Pacers

A peine les premiers matchs joués et Kristaps annonçait déjà la couleur. 31 et 33 points mais deux défaites inaugurales face à OKC et Detroit, un match raté et une nouvelle défaite face à Boston… et on se gaussait déjà de la saison pétée à venir à Big Apple. Sauf qu’aux alentours de la nuit du 25 octobre, Kristaps Porzingis a semble-t-il eu une révélation et c’est un tout autre joueur qui nous est apparu deux jours plus tard. Trois victoires face aux Nets, aux Nuggets et aux Cavs, 30, 32 et même 38 unités face aux Nuggets, la saison du robot était lancée. Trop rapide, trop puissant et trop adroit pouvait-on lire, et tout le monde était plutôt d’accord à ce sujet. Une défaite face aux Rockets plus tard, YouPorzi allait même nous offrir son plus bel enchaînement de l’année. 37 points face aux Suns, 28 contre les Hornets, et entre les deux un monster game à… 40 pions face aux Pacers. 40 points à 15/24 au tir et 8/9 aux lancers, 8 rebonds et 6 contres, un career-high au scoring, une sixième victoire en dix matchs à l’époque et un trophée de joueur de la semaine, on appelle ça une soirée réussie, sauf si on a vraiment du mal à être heureux dans la vie.

Et soudain le Letton wall, et soudain le genou qui craque

Le coup de chaud du futur lieutenant de Frank Ntilikina représente donc son high level de la saison, le reste de l’opus 2017-18 ayant été géré de manière correcte mais sans plus, comme dirait un mec sans vocabulaire. Quelques belles pointes de nouveau, globalement une domination qui s’assoit de match en match, mais bien trop peu pour nous faire oublier la tristesse du jeu déployé par l’équipe d’Hornacek. Jusqu’au jour où le karma va réellement mettre une baffe à Staps et aux Knicks, puisque le 6 février 2018 restera à jamais le jour où le Madison s’est tu, observant avec effroi son géant favori se tordre de douleur en se tenant le genou gauche. Ligament croisé du genou gauche rompu, saison terminée pour Kristaps… et pour les Knicks, si tant est qu’elle ait bien commencé un jour.

A l’arrivée, la saison de Kristaps Porzingis débouchera donc sur des moyennes rondelettes de 22,7 points, 6,6 rebonds et 2,4 contres. Un aperçu de ce que pourrait donner le géant à la rentrée, avec le level up activé bien sûr. Pour cela il faudra patienter presque trois mois, l’occasion de se remettre sous la dent les highlights de ce qui est aujourd’hui encore son plus gros match en carrière. Allez, God save the Licorne.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top