Los Angeles Clippers

Officiel : Luc Mbah a Moute retourne chez les Clippers, encore un défenseur en moins pour Houston

Libre de pouvoir signer où bon lui semble, Luc Mbah a Moute a décidé de retourner dans la franchise où il avait évolué il y a un an et demi. Les Clippers retrouve LMAM, un duo qui avait assez bien marché initialement.

Et c’est qui qui perd un nouveau joueur expérimenté sur les ailes ? C’est Houston. La free agency grinçante des Rockets continue, après le départ de Trevor Ariza vers Phoenix et les négociations qui prennent du temps avec Clint Capela. Agent-libre respecté et apprécié dans les coulisses de la NBA, Mbah a Moute avait la possibilité de rejoindre n’importe quel effectif souhaitant intégrer de l’expérience, de la polyvalence, de la défense et un peu de réussite au tir à distance à son groupe. De 2015 à 2017, on avait observé Luc sous les ordres de Doc Rivers, intégrant même le cinq majeur pour équilibrer le cinq de DeAndre Jordan, J.J Redick, Chris Paul et Blake Griffin. Mais le transfert de CP3 chez les Rockets avait donné envie à Luc de tenter l’aventure à Houston, afin d’emmener une autre franchise le plus loin possible. Dans le système de Mike D’Antoni, LMAM a régalé en quelques minutes limitées, grâce à sa propreté et son efficacité : 7,5 points et 3 rebonds à 36% de réussite de loin et en 25 minutes de moyenne, c’est surtout au-delà des chiffres que Mbah a Moute fait la différence pour tous les éléments cités ci-dessus. On parle d’un coéquipier idéal, qui fait le sale boulot sans broncher, défend sur le meilleur attaquant adverse et accepte de faire un effort financier si cela peut aider tout le monde. Sauf qu’avec la gueule de l’été 2018 des Rockets, Luc avait des envies d’ailleurs.

Des envies de retour ! Los Angeles, on arrive en courant. Doc Rivers a dû compter les jours sans son ailier-vétéran, lui qui sera ravi de pouvoir le retrouver dans son effectif à la rentrée. Auteur d’une saison intéressante car totalement inattendue, le coach des Clippers va utiliser Luc comme il se doit, c’est-à-dire en le collant auprès des jeunes récemment draftés et en faisant bosser les ailiers déjà en place. Tobias Harris et Danilo Gallinari, vous allez prendre cher à l’entraînement. Car si LMAM est un gentleman en toute situation, il ne faut pas lui annoncer que vous allez lui scorer sur la gueule, sous peine de vous prendre la défense de votre vie sur demi-terrain. Le temps de jeu prévisionnel pourrait être dans les alentours de la vingtaine de minutes, comme lors de ses deux premières années chez les Clippers, avec un nouveau rencard prévu sur le marché des agents libres dans un an. Oui, contractuellement parlant, sachez que Luc a pris 4,3 millions pour retourner une saison à Los Angeles. Autant dire que pendant ce temps-là, à Houston, on se bouffe déjà les doigts en se demandant si ce départ couplé à celui d’Ariza ne sera pas fatal pour les chances de titre des Rockets la saison prochaine.

On n’est pas censé en parler ici, mais on va quand même le faire car ce moment risque de marquer l’été 2018 : le contrat de Chris Paul, à 160 millions sur 4 ans, c’est vraiment le summum de l’intelligence et du collectif avant tout…

Source : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top