Heat

[Debrief] Game 7 : Miami se fait respecter

En 1996, après avoir sorti le Magic des playoffs par un sweep retentissant, Michael Jordan avait dit au jeune Shaquille O’Neal : « Avant de réussir, il faut apprendre à échouer ». C’est tellement vrai en NBA et c’est sûrement ce que Lebron James a dû aller glisser à l’oreille de Paul George au terme de ce match 7 dominé du début à la fin par un Heat qui débutera, dans quelques jours, ses troisièmes Finales en trois ans.

Les jeunes Pacers ont l’avenir devant eux mais ils doivent encore mûrir, travailler et revenir plus forts la saison prochaine. La nuit dernière, Indiana n’a fait jeu égal avec Miami uniquement lors du premier quart. Malgré 9 pertes de balles et plusieurs lancers francs manqués, les Pacers étaient devant au bout de 12 minutes (21-19). Leur défense bien en place mettait en défaut la plupart des tentatives floridiennes. A partir du début du deuxième quart, Miami prend le contrôle du match. Lebron James est Lebronesque (32 points, 8 rebonds, 4 passes et 2 interceptions) avec notamment ce alley-oop monstrueux sur une passe de Norris Cole. Chris Andersen et surtout Ray Allen sortent du banc pour apporter leur contribution et le Heat se retrouve avec 10 points d’avance sur un tir primé de Chris Bosh qui en était pourtant à 1/8 avant cette tentative (39-29). Indiana n’arrive plus à marquer. Indiana est étouffé par la défense de Miami à l’image de Paul George qui ne parvient que très rarement à se défaire d’un Lebron James extrêmement sérieux et collant. Heureusement pour les Pacers, Mike Miller n’est pas dans un grand et il rate, coup sur coup, deux shoots à trois points qui auraient pu donner presque 20 points d’avance au Heat. Ray Allen, lui, n’était pas d’humeur à rater des shoots. D’un autre tir primé (son troisième du quart temps), le meilleur shooteur à trois points de l’histoire, faisait mal aux Pacers. Roy Hibbert prenait sa troisième faute bien provoquée par une bonne pénétration de Dwyane Wade et le Heat menait 52-37 à la pause.

Au retour des vestiaires, Miami garde le rythme et Indiana semble incapable de recoller au score. George Hill et David West ont beau se montrer adroit, le Heat a toujours la réponse soit par King James soit par un D-Wade beaucoup plus saignant que ces derniers match. Flash finira avec 21 points et 9 rebonds, histoire de répondre aux critiques qui se sont abattues sur lui récemment.

« J’ai eu beaucoup d’opportunités et physiquement, j’ai fait tout ce j’ai pu. Je pense que nous avons joué avec la bonne mentalité, nous avons mis les critiques derrière nous et nous nous sommes concentrés sur ce match. » Dwyane Wade en conférence de presse d’après-match.

Le Heat a donc maintenu une avance d’environ 15 points pendant toute la seconde période, poussant même à plus de 20 points d’écart en quatrième quart pour finir sur un score sans appel de 99 à 76. Roy Hibbert s’est démené comme il en a l’habitude (18 points, 8 rebonds) mais il a moins bien géré ces fautes que lors des précédentes rencontres et n’a donc pas pu toujours défendre aussi dur qu’il l’aurait souhaité. Il faut dire aussi que, comme l’a dit D-Wade, c’est toute l’équipe du Heat qui est apparue plus mordante. Chris Bosh, même s’il finit ce match avec un horrible 3/13 au shoot, s’est donné aux rebonds (8 prises) et a semblé moins submergé dans la raquette.

Le Heat a fait le job. Le Heat peut désormais se reposer quelques jours avant de se préparer pour recevoir, dès jeudi, les Spurs de Tony Parker et de Tim Duncan Une Finale qui promet d’être spectaculaire entre deux équipes dont les styles sont totalement opposés. Les Pacers, eux, vont pouvoir partir tranquillement en vacances. Ils sont certainement déçus mais ils peuvent se dire qu’ils sont sur la bonne voie.

LE TOP

Lebron James : 32 points, 8 rebonds, 4 passes, 2 interceptions et une défense plus qu’étouffante sur Paul George. Le King a fait le match qu’il fallait et a mis son équipe sur les bons rails.

LE FLOP

Paul George : Seulement 7 points à 2/9 au tir. Exclu pour 6 fautes, le jeune ailier des Pacers n’a pas réussi à peser dans ce match décisif que ce soit en attaque ou en défense.

LE CHIFFRE

+7 : Miami a dominé le rebond avec 7 prises de plus qu’Indiana (43 contre 36). Pas mal pour la moins bonne équipe de la ligue dans ce secteur.

LES HIGHLIGHTS

[youtube width= »600″ height= »400″ video_id= »8VIa6HfKJCQ »]

RECAP de la série

Match 1 : Mercredi 22 mai, Indiana @ Miami : Victoire du Heat 103 à 102
Match 2 : Vendredi 24 mai, Indiana @ Miami : Victoire des Pacers 97 à 93
Match 3 : Dimanche 26 mai, Miami @ Indiana : Victoire du Heat 114 à 96
Match 4 : Mardi 28 mai, Miami @ Indiana : Victoire des Pacers 99 à 92
Match 5 : Jeudi 30 mai, Indiana @ Miami : Victoire du Heat 90 à 79
Match 6 : Samedi 1er juin, Miami @ Indiana : Victoire des Pacers 91 à 77
Match 7 : Lundi 3 juin, Indiana @ Miami : Victoire du Heat 99 à 76

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top