Heat

[Debrief] Game 6 : Indiana, c’est très costaud !

Pour la première fois dans ces playoffs, les Pacers faisaient face à une potentielle élimination. Les hommes de Franck Vogel devaient absolument gagner. Ils devaient absolument montrer à toute la ligue qu’ils ne sont pas qu’une équipe en devenir, qu’ils sont un réel prétendant au titre. Mission accomplie.

Le première mi-temps fut très serrée. 23-21 pour Miami à la fin du premier quart, 40-39 toujours pour le Heat à la pause. Pourtant les Pacers ont dominé dans le jeu pendant ces deux quarts. Domination au rebond, domination aux points dans la raquette et une défense sérieuse, les Pacers sont en place. Paul George est dans son match, George Hill (16 poinst à 6/12 en 42 minutes) rentre quelques shoots importants et Roy Hibbert fait toujours aussi mal dessous mais le Heat tient bon grâce à un grand Lebron James (29 poinst, 7 rebonds, 6 passes, 2 interceptions), grâce à une grosse réussite à trois points (7/11 à la mi-temps, 10/18 sur le match) et grâce à un bel apport de Norris Cole et Ray Allen en sortie de banc (14 points à eux deux à la pause).

Au retour des vestiaires, les Pacers faisaient vibrer la Bankers Fieldhouse. Leur défense était toujours aussi bien en place et les shoots extérieurs du Heat rentraient de moins en moins. Et puis, à Indiana, il y a ce duo George-Hibbert. Ce duo est capable de prendre un match à son compte et c’est ce qui s’est passé la nuit dernière. Des deux côtés du terrain, chacun dans leur style les deux hommes forts des Pacers ont fait la leçon au Heat. Roy Hibbert qui finira le match avec 24 points, 11 rebonds n’a encore fait qu’une bouchée de Chris Bosh et Udonis Haslem. D’autant plus qu’en l’absence de Chris Andersen, la rotation intérieure du Heat est quasi inexistante (Joel Anthony…). Paul George, lui, nous a une fois de plus montré qu’il est bien l’un des meilleurs ailiers de NBA. Un ailier capable de proposer une défense plus qu’honorable sur Lebron James tout en assurant de manière impressionnante en attaque. 28 points (à 11/19), 8 rebonds, 5 passes et 3 interceptions !!

Paul George n’a que 23 ans, il vit cette année ses troisièmes playoffs seulement. Nous connaissions déjà ses qualités techniques et athlétiques mais nous avons, depuis le début de cette série, la confirmation de ses qualités mentales. Le numéro 24 des Pacers n’a peur de rien, surtout pas de King James ou du Heat. Sous la houlette de son duo de All-Star, Indiana passe un run de 12-0 à Miami en milieu de troisième quart et se retrouve avec 11 points d’avance. Le Heat est alors K.O debout. A l’image de Dwyane Wade (10 points à 3/11, seulement 1 passe décisive) et de Chris Bosh (5 petits points à 1/8 et seulement 4 rebonds), le Heat semble incapable de réagir, de contrer ces Pacers. Le public, tout de jaune vêtu, rugit. Les fans sentent que leurs protégés sont en train de manger le champion en titre. A chaque fois que Miami recolle un peu (à -8 voire à -6), Paul George, Roy Hibbert sont là pour en remettre une couche. Par deux fois, l’ailier des Pacers répondra à un panier du Heat par deux tirs primés. Des shoots qui ont fait mal au moral du Heat sans parler des points marqués au près par le grand Roy…

Arrivé en dernier quart temps, on se dit que Miami va réagir, que Lebron James va encore sortir son équipe du pétrain. Le King a bien essayé, il s’est démultiplié mais, en face, Indiana s’est alors reposé sur son collectif et a fait circuler la balle en attaque afin de maintenir un écart raisonnable. Mike Miller rentrera bien deux grosses bombes à trois points qui ramèneront le Heat à -6, puis James réduira l’écart à seulement 4 points avant que Paul George, encore lui, ne rentre son troisième tir primé de la soirée pour remettre ses Pacers à 7 points devant et le tournant de cette fin de match interviendra dans la foulée. David West (11 points, 14 rebonds), auteur d’un gros dernier quart, inscrit un panier après un rebond offensif arraché au milieu de trois joueurs du Heat. Sur l’action suivante, Lebron James déborde George, attaque le cercle mais se heurte à Hibbert. Le grand pivot, parfaitement positionné, reste bien dans son cylindre et provoque le passage en force du MVP… James est fou furieux et prend même une technique en plus de sa faute. Indiana reprend 12 points d’avance, le match est fini, c’est Miami qui a craqué. Les Pacers l’emportent 91 à 77.

Un Lebron James beaucoup trop seul pour cause de disparition de ses deux amigos. Un Coach Spoelstra qui peine à trouver des solutions offensives pour faire tourner son attaque, Miami a deux jours pour se remettre sérieusement en question avant d’accueillir, lundi prochain, ces Pacers qui ne viendront pas à l’American Airlines Arena pour jouer les victimes. Ils viendront pour combattre et tenter de créer un exploit retentissant dans match 7 qui atteindra sûrement des sommets en terme d’intensité.

LE TOP

Paul George : Une ligne de stats digne de son adversaire direct du soir. Un mental de tueur qu’on ne lui connaissait pas forcément. Paul George n’a que 23 ans mais il est déjà une star, un franchise player capable de tirer son équipe vers le haut en finale de Conférence.

LE FLOP

Difficile de trancher en Dwyane Wade et Chris Bosh. Difficile de savoir lequel des deux a fait le moins bon match… Wade n’a pas réussi à apporter en attaque face à Stephenson et Bosh n’a pas existé, comme depuis le début de la série, face aux intérieurs d’Indiana. Lebron James doit se sentir bien seul.

LES HIGHLIGHTS

[youtube width= »600″ height= »400″ video_id= »teK2JvCD4a0″]

LE CALENDRIER

Match 1 : Mercredi 22 mai, Indiana @ Miami : Victoire du Heat 103 à 102
Match 2 : Vendredi 24 mai, Indiana @ Miami : Victoire des Pacers 97 à 93
Match 3 : Dimanche 26 mai, Miami @ Indiana : Victoire du Heat 114 à 96
Match 4 : Mardi 28 mai, Miami @ Indiana : Victoire des Pacers 99 à 92
Match 5 : Jeudi 30 mai, Indiana @ Miami : Victoire du Heat 90 à 79
Match 6 : Samedi 1er juin, Miami @ Indiana : Victoire des Pacers 91 à 77
Match 7 : Lundi 3 juin, Indiana @ Miami

1 Comment

1 Comment

  1. @KJerault

    2 juin 2013 à 12 h 50 min at 12 h 50 min

    Game 7 ! http://t.co/5y1fwBh4H2 via @TrashTalk_fr par @EasyLayUp

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top