Heat

[Debrief] Game 5 : LeBron Heat up, Miami prend l’avantage

Dans une Amercian Airlines Arena surchauffé, Indiana et Miami se retrouvaient la nuit dernière pour un Game 5 qui s’annonçait décisif. LeBron James aura su faire la différence pour emmener son équipe et poursuit son histoire particulière avec les Game 5. 90 à 79, le Heat s’impose alors qu’ils ont maintenant 83% de chances de l’emporter. En effet, l’équipe qui mène la série 3 à 2 après qu’elle ait été à 2 partout a un gros avantage pour la suite.

Alors que l’on se posait des questions sur la qualité de la défense des Pacers lors de ce match après notamment les difficultés rencontrées lors du Game 3, nous sommes rapidement rassurés. La défense est impressionnante, elle limite les tres amigos à de vulgaires joueurs. LeBron n’est pas étincelant commettant quelques turnovers. La défense des hommes de Frank Vogel est bien présente et montre rapidement au Heau qu’il faudra élever le niveau de jeu pour en venir à bout. De l’autre côté du terrain les Pacers ne peuvent compter que sur deux hommes, les deux mêmes qui posent tant de problèmes au Heat sur les phases défensives. Il s’agit bien évidemment de Paul George et de Roy Hibbert. Si le premier est véritablement impressionnant, élevant son jeu à des hauteurs auxquelles on ne l’attendait pas forcément il y a un mois de cela, le second poursuit sa domination dans la peinture. Ils finiront à 27 et 22 points et auront été les deux plus grosses armes des Pacers pendant la rencontre. À la fin du quart-temps, Indiana est devant de 4 points, 23 à 19.

 Le second quart-temps poursuit sur la même lancée et ce, même si le banc d’Indiana montre une nouvelle fois ses limites. De la défense à outrance et des attaques ui ne parviennent pas à prendre le le dessus, on commence à connaître la chanson. Il faudra une altercation entre Hansbrough et le birdman pour que la température monte encore davantage dans ce match. Ça a déménagé entre les deux hommes mais on n’en est resté au stade de l’intimidation. À ce petit jeu là, Andersen ressort avec une faute flagrante alors que les deux hommes se prennent une technique. Mais cette altercation aura permis de faire monter la température dans un match qui en avait besoin. S’ensuit alor un moment de folie quand les deux hommes se retrouve dans la raquette du Heat et Andersen en profite pour bâcher l’intérieur d’Indiana. Les Pacers continuent de dominer la rencontre grâce à une défense de fer, et ce jusqu’à la pause. Fin de la première mi-temps, 44-40 en faveur des hommes de Frank Vogel. Miami n’y est pas.

Dans ce troisième quart-temps, on en revient toujours aux mêmes. Le frontcourt d’Indiana a toutes les balles en attaque et sait plutôt pas mal quoi en faire. Hibbert continue son massacre, entre rebonds offensif et lay up ouverts alors que West laisse parler sa palette technique et son jump shoot. Cependant George commence à se refroidir, le Heat ayant sorti les extincteurs. Et LeBron commence à monter en température. Après s’être occupé du cas George en défense, le quadruple MVP, entre pénétrations et assists permet à Miami de recoller. Le Heat trouve même en Udonis Haslem un nouveau facteur X dans ce troisième quart-temps alors qu’il parvienne à passer devant. Devant la défense impressionnante des Pacers, LeBron est bien seul à pouvoir trouver des réponses. Cela semble cependant suffire. Alors que George Hill doit sortir pour une quatrième faute obtenue trop tôt, c’est Augustin qui prend sa place, cependant il ne parvient pas à apporter les mêmes ingrédients que son illustre titulaire. Le problème de banc et le manque de rotation des Pacers leur coûtent régulièrement des points sur les deux bords du terrain. Et dans les matchs serrés, c’est souvent le prix de la victoire. Miami toujours emmené par LeBron continue son festival offensif. On retrouve le Heat qui avait totalement détruit toute initiative de rotation défensive des Pacers pendant le Game 3. 30 points inscrits dans ce quart-temps par les floridiens et un écart important au moment de débuter le dernier quart. De son côté, les joueurs d’Indiana nous auront présenté une bouillie offensive qu’ils servent bien trop souvent à leurs fans. 13 points inscrits dans ce quart-temps et 70-57 avant de débuter la dernière période.

Les Pacers débutent bien le quart-temps inscrivant rapidement 5 points et recollent à 7 points. On retrouve Paul George. Le réveil du MIP ne semble cependant pas être suffisant pour dominer ce Heat là. Malgré l’aide de ses deux big man en la personne de Roy Hibbert et David West, Paul George ne parvient pas à ramener son équipe. Et c’est parce que de l’autre côté du terrain, le collectif du Heat poursuit sa domination offensive. L’écart monte même jusqu’à +15 en faveur du champion en titre. Même si la défense des Pacers a retrouvé un peu d’ardeur par rapport au quart temps précédent. Les Pacers ne parviennent pas à scorer sur cette défense du Heat très solide.

Miami gagne donc sur le score de 90 à 79 et prend l’avantage dans cette série. Menant désormais 3 à 2, le champion en titre s’est bien simplifié la vie en l’emportant cette nuit. Il sera difficile pour Indiana de venir à bout du Heat lors de deux rencontres consécutives dont un potentiel Game 7 chez les floridiens. Le tournant, c’était maintenant et Miami semble avoir été mieux armé pour le négocier. L’avenir peut être envisagé plus sereinement en Floride. Ce sera marche ou crève à Indiana ce samedi…

 

 Les Tops

LeBron James :  30 points à 13-26, 6 assists, 8 rebonds. Alors que le Heat était bien mal embarqué à la fin de la mi-temps, il aura pris les choses en main faisant la différence dans un troisième quart-temps pendant lequel il aura créé 25 des 30 points du Heat (points + assists). Il est le MVP, il est celui qui fait gagner son équipe.

Udonis Haslem : 16 points à 8-9, toujours aussi à l’aise à 4-5 mètres du panier où son shoot fait des merveilles, il aura été une nouvelle fois le facteur X pour le Heat la nuit dernière. Avec lui, les shoots ouverts c’est dedans, les Pacers n’auront pas trouvé les réponses face à lui mais avant tout face à LeBron.

 Les Flops

Le backcourt d’Indiana (George Hill et Lance Stephenson) : 5 points à 2-11, 6 turnovers. Les deux hommes ont été en grandes difficultés pendant ce match. Tous les deux ont rencontré des problèmes de fautes. Ils n’auront pas représenté un soutien suffisant à leur frontcourt, ne représentant aucun danger derrière l’arc.

Le chiffre

17 à 10, +7 c’est le différentiel des turnovers la nuit dernière. Il s’agit là de la principale différence entre les deux équipes. Alors que les stats au rebond et en terme de pourcentage sont assez similaire, ce sont les pertes de balle qui auront joué un rôle particulier. Et au petit jeu de celui qui prend le plus soin de la balle, c’est le Heat qui l’emporte haut la main.

Highlights

[youtube width= »560″ height= »315″ video_id= »iZaB_P2H14M »]

La conf’

 

« Ce sont les PlayOffs, c’est le plus haut niveau. En seconde mi-temps, nous avons été beaucoup plus agressifs et nous nous sommes rapprochés de ce que nous sommes, de notre identité. Et nous avons été capable d’aller jusqu’au bout. C’est une série où la compétition fait rage. Maintenant nous devons nous préparer pour le Game 6. » Erik Spoelstra ne pouvait qu’être satisfait après la belle victoire de la nuit dernière. Cependant le coach du Heat est bien conscient que la série n’est pas encore finie. Miami est cependant sur la bonne voie, encore une victoire et le Heat rejoindra les finales.

De son côté, le constat de Frank Vogel était moins joyeux. Il s’est montré un petit peu résigné, signifiant la supériorité de ses adversaires. « James était vraiment spécial cette nuit. Il n’y a pas de doute. Cette équipe est spéciale. C’est une des meilleures équipes que cette ligue ait connu. Nous aimons nous confronter à eux. »

Calendrier de la série (tous les matchs sont dans la nuit à 2h30 heure française)

Match 1 : Mercredi 22 mai, Indiana @ Miami : Victoire du Heat 103 à 102
Match 2 : Vendredi 24 mai, Indiana @ Miami : Victoire des Pacers 97 à 93
Match 3 : Dimanche 26 mai, Miami @ Indiana : Victoire du Heat 114 à 96
Match 4 : Mardi 28 mai, Miami @ Indiana : Victoire des Pacers 99 à 92
Match 5 : Jeudi 30 mai, Indiana @ Miami
Match 6 : Samedi 1er juin, Miami @ Indiana
Match 7* : Lundi 3 juin, Indiana @ Miami

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top