Rudy Gobert : “on a une connexion avec Victor, humainement et sur le terrain”

Le 07 juil. 2024 à 18:06 par Giovanni Marriette

Rudy Gobert Victor Wembanyama Wolves Spurs 27 février 2024
Source image : YouTube

Comme une bonne partie de ses coéquipiers, Rudy Gobert est passé cet après-midi devant les micros et caméras des journalistes à Montpellier, à la veille du troisième match de prépa de l’Équipe de France, face à l’Allemagne. 

Il est là, droit comme un I et fort désormais d’une expérience faisant de lui l’un des tauliers de l’Équipe de France et du basket FIBA en général. Coupe du Monde 2023, prépa actuelle, association avec Victor Wembanyama… morceaux choisis des quelques interventions de Rudy, avec le micro de TrashTalk jamais bien loin !

Sur le début de prépa :

“Tout le monde est motivé. On sent qu’il y a un état d’esprit et une concentration. Il y a une soif de travail. Il y a une énergie qui nous permet d’être dans les meilleures conditions pour progresser chaque jour et nous préparer le mieux possible. Je suis satisfait de l’état d’esprit, de notre concentration. C’est un processus. Une préparation c’est à la fois court mais à la fois long et chaque jour on sent qu’il y a une évolution.”

Sur la différence avec la préparation de 2023 :

“Bien sûr (que c’est différent). Je pense qu’il y a plusieurs raisons. Déjà c’est les JO à la maison, on sent que l’enjeu est encore plus grand que lors d’une Coupe du Monde ou un Championnat d’Europe. Le fait que ce soit quelque chose qui arrive peut-être une fois tous les 100 ans, chacun en est conscient.”

Sur l’échec à la CDM 2023 :

“On n’a pas été nous-mêmes. On a un peu oublié notre identité, qui on était, et à ce niveau-là ça ne pardonne pas. Quand tu te prends une gifle comme on se l’est prise, ça ne peut que te tirer vers le haut.”

Sur son association avec Wemby :

“On a une connexion. Déjà humainement mais après bien sûr ça se transmet sur le terrain. Le voir évoluer chaque jour c’est un plaisir et je suis fier de voir sa maturité et le travail qu’il effectue chaque jour pour devenir un joueur unique. Chaque jour on évolue. Je ne sais pas s’il y a une limite de là où on peut arriver mais on essaye d’apprécier chaque moment et de gagner tout simplement.”


Dans cet article