Le syndicat des joueurs conteste la sanction de la NBA envers Ja Morant : “C’est excessif et inapproprié”

Le 16 juin 2023 à 21:14 par Nicolas Meichel

Source image : YouTube

Ce vendredi, la NBA a annoncé sa décision de suspendre Ja Morant pour une durée de 25 matchs, en réponse à sa vidéo Instagram où il s’est montré avec une arme à la main. Une sanction que beaucoup jugent trop clémente, tout le contraire du syndicat des joueurs qui estime quant à elle que la Ligue est allée trop loin. 

“Nous estimons que la sanction est excessive et inappropriée pour un certain nombre de raisons, notamment les faits concernant cet incident en particulier, et parce qu’elle est injuste et incohérente par rapport à d’anciennes sanctions dans notre ligue. Aux côtés de Ja, on va explorer toutes les options ainsi que la marche à suivre.”

Voilà la réaction officielle du syndicat des joueurs (NBPA), à travers sa directrice Tamika Tremaglio, à la suspension de 25 matchs que la NBA a infligée à Ja Morant ce vendredi. Une suspension que la NBPA juge donc trop sévère, d’autant plus qu’elle est accompagnée d’un certain nombre de conditions pour pouvoir retrouver les parquets.

The National Basketball Players Association is unhappy with the length of Ja Morant’s suspension and the arbitrary nature of the conditions for his return. “We believe it’s excessive and inappropriate for a number of reasons…” NBPA Executive Director Tamika Tremaglio says. pic.twitter.com/HVhFYSELne

— Adrian Wojnarowski (@wojespn) June 16, 2023

Dans son communiqué, le syndicat des joueurs n’a pas voulu rentrer dans les détails, mais on imagine que cette contestation est notamment liée au fait que Ja Morant ne sera pas éligible aux trophées de fin de saison l’an prochain (et donc des bonus financiers qui peuvent accompagner certaines récompenses) à cause de la limite des 65 matchs joués, et surtout au fait que Ja n’a en soi rien fait d’illégal en se montrant avec un flingue à la main dans deux vidéos Instagram.

Cela n’a pas empêché le commissionnaire Adam Silver de lui infliger la huitième plus grosse suspension de l’histoire de la NBA (sans prendre en compte les suspensions liées à la prise de produits dopants) pour comportement allant au détriment de la Ligue, derrière celles infligées à des joueurs impliqués dans des bagarres (Ron Artest et Stephen Jackson au Malice at The Palace, Kermit Washington sur Rudy Tomjanovich), agressions (Latrell Sprewell sur son coach P.J. Carlesimo), violences domestiques (Miles Bridges) ou altercations impliquant des armes à feu dans une enceinte NBA (Gilbert Arenas et Javaris Crittenton). D’autres joueurs, impliqués dans des faits similaires, ont également écopé de suspensions inférieures à 25 matchs par le passé. Mais le commissionnaire a souligné à plusieurs reprises le danger que représente le comportement de Morant qui, on le rappelle, a récidivé après un premier incident similaire en mars dernier. L’historique du bonhomme n’a clairement pas aidé, lui qui était également au cœur d’autres polémiques tout au long de la saison.

“Cette sanction s’inscrit dans la position où la Ligue s’est mise après la suspension de Miles Bridges en avril. Ce dernier a pris 30 matchs, dont 20 qui ont été purgés durant la saison 2022-23, pour des accusations de violences domestiques qu’il n’a pas contestées. Silver a indiqué que les actions de Morant représentaient un problème de sécurité, et non un problème légal, comme le cas Bridges.

La Ligue a indiqué que les actions de Morant étaient irresponsables et ont donné une image négative de lui et de la NBA. Mais l’incident n’était pas à la même hauteur que celui de Miles Bridges.”

ESPN

Durant tout le processus d’investigation, Adam Silver et la NBPA ont souvent été en contact pour discuter du dossier Morant, mais au final le grand chauve a visiblement tranché tout seul. Et il sera intéressant de voir quelle sera l’initiative prise par la NBPA en réponse à cette sanction.

Cela nous rappelle un peu l’épisode Kyrie Irving en début de saison, quand ce dernier avait été suspendu par les Nets pour avoir fait la promotion d’un film à caractère antisémite. Uncle Drew, aussi, devait remplir un certain nombre de conditions pour espérer revenir sur les parquets. Cela n’avait pas plu au syndicat des joueurs, qui avait notamment souligné le manque de précision dans le CBA concernant la diffusion de posts sur les réseaux sociaux. La NPBA envisageait alors de faire appel de la sanction.

Faire appel, c’est justement un scénario qui semble sur la table aujourd’hui pour Morant si l’on en croit Chris Haynes de Bleacher Report.

For clarity, the NBPA has an issue with the length of Ja Morant’s 25-game suspension and the unstated conditions he is required to fulfill upon returning. The Union will meet with Morant to determine next steps with an appeal being under consideration.

— Chris Haynes (@ChrisBHaynes) June 16, 2023

Autant dire que ce dossier n’est peut-être pas encore terminé…

__________

Sources texte : ESPN / Bleacher Report


Dans cet article