Warriors

James Wiseman de retour dans le roster des Warriors : est-ce que cette fois c’est la bonne pour le numéro 2 de la Draft 2020 ?

James Wiseman 7 décembre 2022

Un flop de draft qui rappe, on peut dire que c’est un bust à rimes ?

Source image : YouTube

Les Golden State Warriors ont annoncé hier soir que leur jeune pivot James Wiseman, qui officiait chez les Santa Cruz Warriors (G League) depuis plusieurs jours, est de retour au sein de la franchise de la Baie. Un nouveau départ pour l’intérieur après deux premières années compliquées ?

Fun fact : le statut de pick #2 de Wiseman lors de la Draft 2020 fait de lui – derrière Andrew Wiggins (pick #1 en 2014) – le deuxième joueur le plus haut drafté de l’effectif actuel des champions en titre. Néanmoins sur les parquets, la réalité n’est pas aussi drôle pour l’éphémère Tiger de l’Université de Memphis.

Après une saison rookie correcte sur le plan statistique (11,5 points, 5,8 rebonds à près de 52% au tir global) mais marquée par une adaptation pas évidente au plus haut niveau et une grosse blessure au ménisque, l’Homme sage (vous l’avez ?) a vécu une saison 2021-22 blanche où il a vu les Warriors remporter la bague sans lui (même si, étant sous contrat, il se retrouve champion NBA de facto). Pour ne rien arranger, il constate avec impuissance que Kevon Looney, plus expérimenté et surtout bien plus complémentaire du trio historique Stephen Curry – Klay Thompson – Draymond Green, occupe fermement le poste de pivot titulaire.

Du coup, pour cet exercice 2022-2023, après un retour discret (zéro titularisation en onze rencontres, moins de 7 points de moyenne), Wiseman a donc été envoyé se refaire la cerise à l’étage inférieur, au sein de la franchise affiliée aux Dubs. Et là, ça va tout de suite un peu mieux. En sept matchs (tous titulaires), l’intérieur a posé des moyennes de plus de 15 points, 10 rebonds et 1 contre en près de 27 minutes. De quoi convaincre le board des (vrais) Warriors de lui redonner une chance dans la rotation ? En tout cas, cette réintégration dans le roster principal est un premier pas en ce sens.

Auteur d’un début de saison, et plus globalement de carrière, assez compliqué en NBA, James Wiseman a su retrouver des couleurs en G League et montrer que le potentiel est toujours présent. Mais le plus dur commence pour l’ancien protégé de Penny Hardaway : confirmer au plus haut niveau.

Source texte : Warriors

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top