Lakers

Les Lakers s’imposent 128-109 face aux Blazers : LeBron James, Anthony Davis et Austin Reaves, c’est donc ça le fameux Big Three

Les Lakers ont retrouvé le chemin de la victoire cette nuit face aux Blazers. Les Californiens ont triomphé 128 à 109 dans un match qu’ils ont maitrisé grâce à leur Big Three maison… encore une preuve que tout est possible en NBA. 

Trois joueurs des Lakers ont enfilé le bleu de chauffe cette nuit pour planter 80 pions et confirmer qu’il existe bien un Big Three dans la cité des Anges. Les trois noms qui brulent les lèvres de tous les fans des Lakers sont les suivants : LeBron James, Anthony Davis et… Russell Westbrook Austin Reaves. 31 pour le cyborg, 27 pour l’Unibrow et 22 pour le minot, forcément quand tout le monde répond présent tout au long de la rencontre, Darvin Ham n’a pas besoin de jouer à Zorro en conférence de presse.

Comme face à Indiana, la rencontre est serrée jusqu’à la pause et les protégés de Rob Pelinka mettent un petit coup d’accélérateur dans le troisième quart-temps pour prendre une dizaine de points d’avance. Les Lakers devant à l’entame du dernier quart-temps… tiens ça nous rappelle drôlement un scénario qui s’était terminé par un buzzer beater sur la calvasse de LeBron James. Mais cette fois, le King et ses sbires ne vont pas offrir la victoire à leurs adversaires et les Blazers partent de Los Angeles avec une troisième défaite de rang. Une victoire qui fait du bien au moral des troupes et notamment à un Russell Westbrook tout heureux de balancer une pépite du logo.

Lakeland se réveille donc avec une huitième victoire cette saison et les aficionados peuvent avoir le sourire. Si le supporting cast s’est bien conduit par l’intermédiaire d’Austin Reaves ou de Thomas Bryant, les Lakers doivent leur victoire à un duo AD-LeBron qui a fait tomber la foudre. King James a réglé la mire avec 31 unités, 7 rebonds et 8 passes sans oublier un sympathique 6/8 depuis la buvette tandis que Davis s’occupait de Jusuf Nurkic avec 27 points, 12 rebonds et 3 contres. Forcément, quand ils jouent comme ça, c’est tout de suite plus facile pour les autres zouaves de se mettre en rythme et de prendre confiance. De l’autre côté, Jerami Grant (27 points) et Anfernee Simmons (22 pions) ont limité la casse, mais ils n’étaient pas assez entourés pour repartir dans l’Oregon avec la victoire.

Mais après cette victoire, le peuple de Los Angeles dit adieu à l’un de ses chouchous… Matt Ryan qui a été coupé avant même de sortir des vestiaires selon Shams Charania. Le soldat Ryan s’en va et libère un sport dans le roster, on rappelle juste que le 15 décembre approche à grand pas.

AD qui continue sur sa lancée, LeBron qui fait du LeBron, Austin Reaves qui sort de sa boîte et Russell Westbrook roi du buzzer… bref cette suite de mots permet à Los Angeles de réajuster son bilan à 8 victoires pour 12 défaites, c’est pas dingue, mais il y a du mieux. La soirée aurait pu être parfaite pour les fans des Lakers mais Rob Pelinka en a décidé autrement, sans Matt Ryan comment le Lakeshow peut-il s’en sortir ?

Sources texte : Spectrum SportsNet, Shams Charania.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top