Celtics

Les Celtics possèdent cette saison la meilleure efficacité offensive… all-time : quand la défense sera au niveau, ça va être flippant

Celtics fans 5 novembre 2022

121,8 points pour 100 possessions…

Source image : NBA League Pass

Réputés pour leur défense étouffante la saison dernière, les Celtics n’ont pas encore retrouvé la même solidité dans leur propre moitié de terrain. Pourtant ils possèdent le meilleur bilan NBA avec 17 victoires en 21 matchs, en grande partie grâce à une attaque tout simplement historique. 

Il y a un an, au même moment, les Celtics étaient l’une des équipes les plus tristes de la NBA offensivement, un constat symbolisé par la déclaration incendiaire de Marcus Smart concernant le côté soi-disant trop perso de Jaylen Brown et Jayson Tatum.

What a difference a year makes comme ils disent outre-Atlantique.

Nous sommes aujourd’hui à la fin du mois de novembre 2022, et Boston possède tout simplement la meilleure attaque de la NBA. Et pas que cette année, non, de tous les temps ! C’est en tout cas ce que disent les chiffres de ce début de saison puisque selon StatMuse, l’offensive rating des C’s est actuellement de 121,8 points pour 100 possessions, une marque jamais atteinte dans l’histoire. Le numéro 2 sur la liste ? Les Brooklyn Nets de Kevin Durant, James Harden et Kyrie Irving en 2020-21, qui avaient terminé avec 118,3 points pour 100 possessions.

Alors certes, comme on peut le voir dans le classement, l’ensemble du Top 10 concernant les attaques les plus efficaces all-time est composé exclusivement d’équipes ayant évolué entre 2019 et aujourd’hui, ce qui représente peut-être la plus grande preuve qu’on est actuellement dans une ligue favorisant le plus possible l’attaque. Néanmoins ça ne retire rien aux Celtics qui ont véritablement changé de dimension quand il s’agit de mettre le gros ballon orange dans le panier.

On a beaucoup parlé des progrès de Jayson Tatum et Jaylen Brown quand il s’agissait de faire jouer les autres en plus de leurs grosses qualités de scoreur, et indiscutablement c’est l’une des raisons expliquant l’évolution ultra positive de Boston en attaque. Mais aujourd’hui on a surtout l’impression de voir une équipe où tout le monde est sur la même longueur d’onde, du franchise player jusqu’au mec du bout du banc, et où chaque joueur sait quelle décision prendre à quel moment.

Le mouvement de balle de Boston est une merveille sous Joe Mazzulla (le coach qui a remplacé Ime Udoka), le ratio passes décisives – turnovers (27,3 assists pour 12,7 turnovers) est le deuxième plus élevé de toute la NBA derrière les Warriors, à 3-points ça dégaine comme never (16,7 banderilles par match à 40,3% de réussite, premiers de la Ligue), et la structure offensive reste solide même quand Mazzulla fait tourner. En ce sens l’arrivée à l’intersaison de Malcolm Brogdon – sixième homme derrière le solide duo du backcourt Marcus Smart / Derrick White – est déjà une grande réussite, tandis que la très belle progression du sniper Sam Hauser rend l’attaque encore plus inarrêtable.

“C’est un régal. Je pense que pour chaque joueur NBA, que vous demandiez à Marcus Smart, Tatum, Brown, n’importe qui, c’est un régal de jouer dans une telle équipe.”

– Malcolm Brogdon, via NBC Sports Boston

Tout ça, on ne l’avait pas forcément vu venir à l’intersaison, surtout avec le changement inattendu de coach suite à l’affaire Ime Udoka. Les Celtics étaient effectivement réputés pour leur très grosse solidité défensive, qui a depuis laissé la vedette à l’attaque en ce début de saison. Et c’est peut-être ça au final qui est le plus flippant. Avec un système offensif aussi létal et une défense qui devrait logiquement retrouver sa solidité (14e efficacité défensive à l’heure de ces lignes) avec le retour de blessure du pivot Robert Williams, on se dit que ces Celtics-là pourraient bien devenir carrément injouables.

___

Sources texte : StatMuse, NBC Sports Boston

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top