Rockets

Nikola Jokic pense que les Rockets devraient plus jouer sur Alperen Sengun : “Parfois ils sont statiques avec tous leurs 3-points”

Alperen Sengun

Il sait de quoi il parle le Joker.

Source image : YouTube

Dans sa deuxième saison NBA, le jeune pivot Alperen Sengun a intégré le cinq de départ des Rockets et a logiquement plus de responsabilités. Mais visiblement pas assez aux yeux de la star des Nuggets Nikola Jokic, qui estime que l’attaque de Houston devrait plus se baser sur le Turc. 

Le Joker se voit forcément un peu en Alperen Sengun. Et ce dernier rêve de devenir aussi fort que Jokic un jour. Sans vouloir faire une comparaison blasphématoire entre le double MVP en titre et l’intérieur de 20 piges, il est indiscutable que les deux partagent quelques similitudes. Sengun – parfois surnommé Baby Joker – possède effectivement des qualités pouvant rappeler Nikola Jokic, notamment au niveau du toucher, du footwork et à la passe. Des qualités qui, selon Niko, ne sont pas assez utilisées dans le système offensif des Rockets (via @TJMcBrideNBA).

“Je pense qu’il est vraiment talentueux. Peut-être que c’est bizarre de dire ça, mais je pense qu’ils [les Rockets, ndlr.] devraient jouer un peu plus sur lui. Parfois ils sont un peu trop statiques avec tous leurs 3-points. Il a le talent, il peut passer la balle, il peut jouer au poste, il a le toucher, vous pouvez voir les différents moves qu’il possède.”

Vu l’efficacité avec laquelle l’attaque des Nuggets tourne aujourd’hui (115,8 points pour 100 possessions, 3e meilleure efficacité offensive en NBA) autour du métronome Nikola Jokic, le Joker est plutôt bien placé pour donner ce genre de conseils. Surtout à une équipe comme Houston qui possède l’un des pires offensive ratings de la Ligue en attaque (26e, 109,1 points pour 100 possessions). Pour rebondir sur la décla de Jokic, les Rockets sont huitièmes de la NBA au nombre de 3-points tentés (quasiment 36 par match) mais en milieu de tableau au niveau de l’adresse (35,4% de réussite). Ils possèdent également la pire adresse au tir de toute la NBA (44,3%), la pire moyenne au niveau des pertes de balle (plus de 17 par soir) et sont seulement 27e au nombre de passes décisives distribuées (22 par match). Autant d’indicateurs alarmants qui légitimisent l’analyse du double MVP.

Mais outre les stats, le eye test confirme également les lacunes actuelles de Houston. Certes il y a du talent mais alors bonjour le manque de structure. Encore récemment, l’arrière vétéran Eric Gordon avait pointé du doigt le faible mouvement du ballon au sein de son équipe, des propos confirmés par le coach Stephen Silas même si ce dernier avait également indiqué que les nombreuses possessions en isolation, avec Kevin Porter Jr. ou Jalen Green à la baguette, étaient relativement efficaces en matière de points par possession. En tous les cas, le jeu de Houston va plus de l’extérieur vers l’intérieur (si ça va jusqu’à l’intérieur…) que l’inverse mais lorsque la balle passe par Alperen Sengun, souvent de bonnes choses arrivent.

Comme l’a dit Jokic, au poste il a les skills pour sanctionner, et puis quand il reçoit la balle dans des situations de high pick & roll par exemple, il possède une lecture du jeu suffisamment bonne pour faire les bons choix et ouvrir de vraies opportunités à l’attaque. Alors évidemment, Sengun a aussi du déchet dans son jeu (2,4 turnovers pour 2,4 assists cette saison en 27 minutes) et passer avant tout par lui ne règlerait pas tous les problèmes de Houston. Néanmoins, alors qu’il continue de bien progresser (15,4 points, 9 rebonds de moyenne cette saison, 54,2% au tir), cela structurerait peut-être mieux l’attaque des Fusées.

Est-ce que les Rockets suivront les conseils du Joker ?

____

Source texte : @TJMcBrideNBA

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top