Heat

Jimmy Butler sur le retour : ça tombe bien, le Heat en a légèrement besoin et Miami joue à Boston mercredi

Jimmy Butler 6 octobre 2022

On ne se lassera jamais de cette coupe. JAMAIS.

Source Image : Youtube

Touché au genou, Jimmy Butler a été contraint de manquer les six derniers matchs du Heat. Mais la star floridienne pourrait bien faire son retour dès mercredi lors du déplacement du Heat à… Boston. Gros morceau pour une équipe de Miami toujours en manque de victoires, la présence de Jimmy Buckets ne serait donc pas de trop. 

On n’est clairement pas sur le meilleur début de saison de l’histoire du Heat. Avec le meilleur bilan de la Conférence Est la saison dernière, on attendait Miami un peu en dessous cette année, mais sans doute pas à ce point : bilan négatif, 11è place à l’est et attaque bien dégueu, le Heat patauge pour le moment. Un errement peut-être dû en partie à l’absence de leur leader ? Oui et non.

Si le bilan n’est pas moins bon sans Jimmy Buckets (4-4 contre 4-5 avec l’ailier), le ressenti sur le terrain n’est lui vraiment pas le même, et il faut bien dire que la force des adversaires non plus. Et parlons justement des adversaires. Car si le Heat n’est ni plaisant à voir jouer, ni bien haut dans les classements, force est de constater que Miami n’a (vraiment) pas eu le calendrier le plus facile pour lancer sa saison. Si l’on se fie d’ailleurs au SOS – Strength of Schedule – Miami a du évoluer avec le 3e programme le plus laborieux. Vu sous cet angle, le bilan de neuf victoires pour onze défaites n’est donc pas si mauvais.

Et si ça ne suffisait pas à rassurer les fans du Heat, le retour de Tyler Herro, le gros step up de Kyle Lowry qui refuse la retraite anticipée, ou les deux derniers (très) gros matchs de Bam Adebayo devraient aider. Mais si on peut avoir un Jimmy Butler en forme pour la semaine qui vient, on ne dira pas non en Floride.

Les bonnes nouvelles s’enchaînent après une mauvaise passe, et Miami tient l’occasion de se remettre d’aplomb. Une grosse semaine qui s’annonce avec deux fois Boston puis les Grizzlies, mais la suite s’annonce plus calme, donc si tout le monde y met du sien ça devrait bien se passer, docteur. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top